•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti vert du Canada lance un processus qui pourrait éjecter sa cheffe

Annamie Paul en conférence de presse.

Annamie Paul, cheffe du Parti vert du Canada

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Le Parti vert du Canada vient de déclencher un processus qui pourrait mener au départ de sa cheffe, Annamie Paul.

Le conseil fédéral de la formation consultera ses membres le 15 juillet prochain afin de savoir s'ils sont d'accord avec la tenue d'un vote de confiance envers Mme Paul, selon des membres du parti au fait du dossier.

Si ce vote obtient l'appui de 75 % des membres, le parti pourrait alors tenir un vote de confiance lors de sa prochaine assemblée générale annuelle.

Une source a toutefois déclaré à CBC News qu'il était plus que temps que le parti tienne une telle consultation.

Annamie Paul, dont le bureau n'a pas encore réagi, a été élue le 3 octobre 2020 à la tête du Parti vert du Canada.

La semaine dernière, une députée de la formation, Jenica Atwin, a fait défection chez les libéraux. Son départ est survenu dans la foulée de querelles internes au sein du Parti vert.

Un conseiller de la cheffe, Noah Zatzman, a exprimé sa solidarité envers Israël dans une publication sur les médias sociaux, dans laquelle il accusait plusieurs politiciens, y compris des députés du Parti vert, de discrimination et d’antisémitisme.

Annamie Paul, qui est de confession juive, n'a pas condamné publiquement les propos de son conseiller. Elle s'est même montrée contrariée devant l'insistance des journalistes à la questionner à ce sujet.

Jenica Atwin a exprimé publiquement son désaccord avec la position de sa cheffe sur le conflit israélo-palestinien sur Twitter.

Alors que son parti appelait à une désescalade du conflit et à un retour au dialogue, la députée de Fredericton a répondu sur Twitter en soulignant que cette déclaration est inadéquate. Et d'ajouter, catégorique : Je me tiens avec la Palestine et je condamne les frappes aériennes à Gaza. Cessons l’apartheid.

Un autre député vert, Paul Manly, a eu une position aussi tranchante, qualifiant la situation au Moyen-Orient de nettoyage ethnique.

Mme Paul a tenté de minimiser ces dissensions, en parlant de différence d’opinions naturelle au sein d’un parti. Elle a aussi laissé entendre que ce différend n'était pas à l'origine du départ de Jenica Atwin.

La semaine dernière, plus de 1400 personnes avaient signé une lettre pour demander son départ.

Par ailleurs, deux autres membres du bureau du parti ont annoncé qu’ils quitteraient leurs fonctions plus tôt que prévu, dont John Kidder, vice-président du conseil fédéral du Parti et mari de l’ancienne leader Elizabeth May.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !