•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme de Val-des-Monts arrêté en lien avec le meurtre d'Yves Cyr

Yves Cyr, 41 ans, est porté disparu depuis le 7 décembre.

Le corps d'Yves Cyr, 41 ans, a été retrouvé aux abords de la rivière Gatineau, en juin 2016. (Archives)

Photo : SPVG

Radio-Canada

Un homme de 59 ans, de Val-des-Monts, a été arrêté à Gatineau, mardi, en lien avec le meurtre d'Yves Cyr.

L’arrestation a eu lieu peu avant midi, a précisé Marc Tessier, agent d’information au Service des communications et de la prévention de la Sûreté du Québec (SQ), en entrevue avec ICI Ottawa-Gatineau.

Cette personne a été conduite au poste de la Sûreté du Québec. Elle va être rencontrée par les enquêteurs dans les prochaines heures, a-t-il détaillé.

Un homme de la Sûreté du Québec pose pour une photo.

Le sergent Marc Tessier, agent d’information au Service des communications et de la prévention de la Sûreté du Québec

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Les enquêteurs de la Division des enquêtes sur les crimes contre la personne n'excluent pas la possibilité qu’il y ait d’autres suspects liés au dossier, indique la SQ, par voie de communiqué.

L’enquête se poursuit et, pour l’heure, aucune accusation n’a encore été portée, précise M. Tessier.

Une avancée, cinq ans plus tard

Cette nouvelle intervient près de cinq ans, jour pour jour, après la découverte du corps d'Yves Cyr.

Celui-ci avait été retrouvé le long des berges de la rivière Gatineau, le 12 juin 2016.

M. Cyr était âgé de 41 ans lorsqu'il a été vu pour la dernière fois, le 7 décembre 2015, dans le parc industriel de Gatineau, dans le secteur du boulevard de l'Aéroport.

À l'époque, les autorités policières avaient rapidement confirmé qu'il s'agissait d'un homicide.

Nous allons pouvoir faire notre deuil

Prévenus par la SQ dès que l'arrestation est intervenue, les parents d'Yves Cyr ne pouvaient cacher un certain soulagement, auquel se mêlait beaucoup d'émotion.

C’est une journée de soulagement qu’enfin, après toutes ces années..., a d'abord réagi, Jean-Yves Cyr.

À ses côtés, Lise Cyr reconnaissait que les cinq dernières années ont été très difficiles.

Ça a tellement affecté la famille. Ça nous a enlevé une partie de nous autres. Y’a personne qui va pouvoir nous donner la partie enlevée de notre fils. Mais au moins, on a le soulagement qu’il va y avoir la justice. [...] Mais la plaie, elle ne guérira jamais, jamais.

On a trouvé les cinq ans tellement longs, mais on est toujours restés positifs.

Une citation de :Lise Cyr, mère d'Yves Cyr

Pour la mère d'Yves Cyr, ce rebondissement dans l'enquête permettra à la famille d'Yves Cyr d'entamer le long processus de deuil.

C’est comme un rêve, car ça fait cinq ans qu'Yves a été retrouvé. Je me suis dit : ça ne se peut pas, après cinq ans qu’on attend, jour après jour, pour avoir ce téléphone. [...] On ne vivait pas, on survivait. Maintenant, on peut dire, on va commencer à faire notre deuil et puis, on va savoir le pourquoi, on va savoir tout ce qui s’est passé.

Deux personnes en entrevue à l'extérieur.

Les parents d'Yves Cyr, Lise et Jean-Yves Cyr

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Félicitant le travail de la SQ, Mme Cyr a aussi voulu souligner le soutien qu'elle et sa famille ont reçu.

Merci à tous nos amis qui nous ont soutenus pendant cinq ans, des gens qu’on ne connaissait pas, dans les magasins, qui nous reconnaissaient. [...] Le support qu’on a eu pendant cinq ans, c’est incroyable! [...] Si ce n’est pas de tous ces gens-là qui nous ont supportés, je ne sais pas si on aurait été si forts aujourd’hui.

M. Tessier prévient toutefois, il reste encore plusieurs étapes à franchir, malgré l'avancée d'aujourd'hui.

Le travail est loin d’être terminé. Il faut tenter de répondre aux questions de la famille et aux nôtres, en lien avec le meurtre, dit-il.

Avec les informations de Pascal Charlebois et de Rémi Authier

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.