•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CISSS des Îles : excédent budgétaire, télémédecine et départ de la PDG

Les Îles-de-la-Madeleine.

Le conseil d'administration du CISSS des Îles a tenu sa dernière séance ordinaire lundi soir avant la période estivale (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles conclut finalement l'année financière 2020-2021 avec un surplus budgétaire.

Alors que l’organisation anticipait un déficit d'un million et demi de dollars en mars, le CISSS des Îles ferme finalement les livres comptables avec un excédent de plus de 351 000 $.

Ce revirement de situation est principalement attribuable au fait que le ministère de la Santé et des Services sociaux a finalement assumé les coûts liés à l'embauche de la main-d’œuvre indépendante.

On a reçu une confirmation pour un revenu additionnel de l’ordre de 2,4 millions de dollars relatif à la main-d’œuvre indépendante il y a environ deux semaines, explique le directeur des services administratifs du CISSS des Îles, Claude Cyr. Ça a permis d’éponger une dépense pour laquelle on n’avait pas de revenus prévus et qui causait une bonne partie du déficit.

Dans les corridors du Centre intégré de santé et de services sociaux des Îles-de-la-Madeleine

Québec a finalement remboursé la facture liée à l'embauche de main-d'œuvre indépendante pour l'année financière qui s'est terminée le 31 mars (archives).

Photo : Radio-Canada

Claude Cyr explique que le CISSS se trouve actuellement dans un creux de vague en matière de disponibilité de la main-d’œuvre, notamment en raison de la pénurie qui se vit à l’échelle provinciale. Il admet toutefois que la planification locale du remplacement du personnel vieillissant n’a pas été optimale.

Il y a eu beaucoup de départs à la retraite, affirme M. Cyr. Il faut faire un mea-culpa quelque part, on a mal anticipé ces départs à la retraite. Et les remplacements de ces retraités-là sont de jeunes infirmières avec beaucoup de congés de maternité. Ça fait une double absence.

Toutes les dépenses supplémentaires liées à la pandémie de COVID-19 ont également été absorbées par Québec, et ce, à l'échelle de la province. Le budget global du CISSS des Îles est passé de 65 millions de dollars en 2019-2020 à 83 millions de dollars en 2020-2021.

Pour l'année financière en cours (2021-2022), le CISSS des Îles anticipe un déficit budgétaire de près de 4,8 millions de dollars, principalement en raison de l'embauche de personnel externe.

Des suivis en santé mentale à distance

Par ailleurs, le ministère de la Santé et des Services sociaux a accepté que le CISSS des Îles mette en place un programme de télémédecine en psychiatrie.

Ainsi, le psychiatre Hugues Poirier qui quittera l'archipel en août pourra continuer de suivre entre 120 et 160 patients madelinots à distance.

Dr Hugues Poirier

Dr Hugues Poirier est médecin psychiatre au CISSS des Îles-de-la-Madeleine depuis une vingtaine d'années (archives).

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Lorsque Dr Poirier a annoncé son départ, on voulait éviter d’avoir des ruptures de services ou des patients qui sont transférés d’un docteur à l’autre, explique la directrice des services multidisciplinaires et services de proximité, Caroline Mathieu.

Le but, c’est vraiment la pérennité du service et d’assurer une continuité dans le lien créé avec la clientèle.

Une citation de :Caroline Mathieu, directrice des services multidisciplinaires et services de proximité

Selon Mme Mathieu, la formule a déjà été testée durant la pandémie et offre des résultats vraiment intéressants. Ce n'est pas une médecine à rabais, martèle-t-elle.

Caroline Mathieu précise que la télémédecine est une pratique encadrée et qu’elle ne sera pas utilisée d’emblée pour tous les patients.

Il y a des critères, il y a des situations cliniques qui nécessitent tout de même une présence d’un psychiatre sur place, explique Caroline Mathieu. On a des psychiatres visiteurs qui vont continuer de venir en plus de celui qui demeure sur place.

La télésanté s’inscrit davantage dans un suivi continu où le patient est déjà connu et évalué par le professionnel, où il y a déjà eu un premier contact, il faut des assises préalables, ajoute Mme Mathieu en précisant que tous les patients devront donner leur consentement libre et éclairé avant de consulter leur psychiatre à distance.

Le CISSS des Îles est en recrutement depuis trois ans pour attirer des psychiatres à venir travailler dans l'archipel. Alors que l'organisation aurait besoin de trois psychiatres sur son territoire, un seul sera en poste de façon permanente dans l'archipel après le départ du Dr Hugues Poirier.

C'est la première fois que la télémédecine sera utilisée en santé mentale aux Îles-de-la-Madeleine, mais des consultations à distance ont déjà lieu en néphrologie, en bariatrie et en oncologie.

Jasmine Martineau prendra sa retraite en octobre

Par ailleurs, le Centre intégré de santé et de services sociaux des Îles perdra sa présidente-directrice générale cet automne.

Jasmine Martineau prendra sa retraite le 8 octobre, après un mandat de trois ans à la direction du CISSS des Îles et une carrière de 42 ans dans le réseau de santé.

Jasmine Martineau, PDG du CISSS des Îles-de-la-Madeleine

La présidente-directrice générale du CISSS des Îles, Jasmine Martineau, a annoncé son départ à la retraite prévu pour octobre (archives).

Photo : CISSS

La période de mise en candidature pour trouver son successeur est en cours et se terminera le 25 juin.

Un comité de sélection pour trouver le ou la nouvelle PDG est en place.

Le poste de PDG relève du ministre [de la Santé et des Services sociaux], explique Jasmine Martineau. C'est un comité de sélection mixte avec deux personnes du ministère et trois membres du conseil d'administration du CISSS des Îles qui va devoir se réunir et rencontrer des candidats et candidates.

Si aucun candidat n'est trouvé après le premier affichage de poste, Jasmine Martineau confirme qu'elle restera en place jusqu'à ce qu'un nouveau président-directeur général soit trouvé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !