•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les lobbyistes n'ont jamais été aussi actifs à Ottawa que pendant la pandémie

La commissaire au lobbying du Canada, Nancy Bélanger.

La commissaire au lobbying du Canada, Nancy Bélanger.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

La Presse canadienne

La commissaire fédérale au lobbying constate que les agences et les hauts fonctionnaires ont été confrontés au cours de la dernière année à un barrage sans précédent de lobbyistes de groupes qui tentaient de façonner la réponse du Canada à la pandémie.

Le rapport annuel de la commissaire Nancy Bélanger, publié mardi, indique qu'il y a eu des records quant au nombre de groupes faisant pression sur le gouvernement, et aussi quant au nombre de lobbyistes qui les représentent à Ottawa.

Le rapport indique que la politique économique fédérale est en tête de liste des sujets les plus sollicités pour la première fois depuis que le commissariat a commencé à suivre les activités des lobbyistes, en 2008.

Mme Bélanger note que la pandémie de COVID-19 a eu un effet sur la façon dont les lobbyistes se sont connectés avec les représentants du gouvernement et sur le moment où ils l'ont fait.

De nombreux lobbyistes ont ralenti leurs communications avec les responsables fédéraux au début de la pandémie, en faveur de ce que Mme Bélanger décrit comme une stratégie consistant à n'intervenir que lorsque l'information pouvait s'avérer cruciale, afin de jouer un rôle clé dans l'élaboration de programmes mis en place à la vitesse de l'éclair par le gouvernement.

Le rapport de Mme Bélanger note également comment la visioconférence a permis aux lobbyistes de se connecter plus facilement avec les représentants du gouvernement; elle croit d'ailleurs que cette option pourrait continuer à être utilisée après la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !