•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean basculera en zone verte dès lundi

Des citoyens marchent à Jonquière.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean s'apprête à basculer en zone verte.

Photo : Radio-Canada

Le nombre de plus en plus faible de cas de COVID-19 au Saguenay-Lac-Saint-Jean a convaincu la santé publique de faire basculer la région en zone verte à compter de lundi.

Deux autres régions, le Bas-Saint-Laurent et la Mauricie-Centre-du-Québec, sont visées par le changement au palier de vigilance.

Restrictions moins sévères

Plusieurs modifications entreront en vigueur. Il sera notamment possible de faire des rassemblements dans les maisons et sur les terrains privés avec dix personnes. La distanciation et le port du masque demeurent toutefois recommandés par mesure préventive.

Les mariages sont limités à un maximum de 50 personnes. La réception qui suit la cérémonie si elle se déroule à l’intérieur est limitée à 25 personnes.

Pour les funérailles, la limite demeure à 50 personnes, comme c'était le cas en zone jaune. De plus, les lieux de culte pourront accueillir un maximum de 250 personnes.

Au restaurant, jusqu’à dix personnes, ou les occupants de trois résidences, pourront être attablés ensemble.

L'écriteau du restaurant Maria Maria sur la rue Racine.

Les restaurateurs pourront faire le plein de clients et recevoir plus de convives à une même table.

Photo : Radio-Canada / Catherine Gignac

Les salles de spectacle et les cinémas verront aussi leur capacité maximale augmenter.

À noter que lorsque vous changerez de région, vous devrez respecter les restrictions les plus sévères en vigueur soit dans votre région d’appartenance ou dans celle que vous visiterez.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean avait basculé en zone jaune le 7 juin.

Le Dr Aubin appelle encore à la prudence

Pour le directeur de la santé publique au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Donald Aubin, la situation statistique actuelle du nombre de cas est plus qu'encourageante. Lorsqu’on a une chute rapide comme ça, ça veut dire qu’il n’y a pas beaucoup de circulation dans la communauté, a-t-il mentionné en entrevue mardi après-midi.

La lutte à la COVID-19 n'est toutefois pas terminée selon lui. On va avoir encore des cas, on va avoir encore des éclosions. On ne s'attend pas encore d’avoir beaucoup de circulation, mais il va y en avoir. Il faut rester quand même prudent. Il faut rester à l’intérieur des mesures vertes, a-t-il prévenu. Avec Claude Bouchard

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !