•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réserve faunique Ashuapmushuan dévoile ses nouveaux chalets

Deux chalets en forêt près de l'eau.

Les nouvelles installations du secteur Nicabau ont reçu leurs premiers visiteurs à la mi-juin.

Photo : Sépaq

Les visiteurs peuvent désormais mettre les pieds dans le tout nouveau secteur Nicabau au cœur de la réserve faunique Ashuapmushuan.

L’endroit a officiellement été inauguré mardi matin en présence de nombreux dignitaires.

Un chalet en forêt vu du haut des airs.

Les quatre nouveaux chalets Horizon du secteur Nicabau ont été fabriqués en bois du Québec.

Photo : Sépaq

En tout, la première phase du projet a nécessité des investissements d’environ 2,6 millions de dollars. On trouve sur le site quatre nouveaux chalets fabriqués en bois. Ils sont installés en bordure du lac Nicabau, situé entre Chibougamau et le lac Saint-Jean. Quelques autres constructions figurent aussi sur place comme un garage, deux quais et un abri pour le gardien.

De plus, à l’intérieur des chalets destinés à la location, une œuvre d’art innue sera installée pour rappeler aux visiteurs qu’il s’agit d’un territoire ancestral ancré dans l’histoire autochtone.

L'artiste tient dans ses mains l'une de ses oeuvres.

Les œuvres de l’artiste innue Thérèse Telesh seront exposées à l’intérieur des chalets. Son art, le mordillage d’écorces de bouleau, est en voie de disparition.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Gros plan sur un morceau d'écorce.

Gros plan sur le travail de Thérèse Telesh Bégin.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Il était très important pour notre gouvernement que le projet de la Sépaq se réalise avec nos partenaires autochtones de la communauté innue de Mashteuiatsh. Je tiens d'ailleurs à souligner l'excellente collaboration entre le Conseil de bande et la Sépaq, notamment en favorisant l'embauche des membres de la communauté dans la réserve faunique Ashuapmushuan, a indiqué le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière.

Cinq dignitaires rassemblés en bordure du lac Saint-Jean.

Plusieurs élus et des représentants du conseil de bande ont participé à la conférence de presse mardi matin en bordure du lac Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Ces nouveaux bâtiments dédiés à l’hébergement remplaceront ceux qui étaient situés en bordure du lac Chigoubiche. Les nouvelles constructions seront plus écoénergétiques puisqu'elles sont dotées de panneaux solaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !