•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Écosse s'ouvre aux autres provinces de l'Atlantique le 23 juin

File de voitures et de camions sur l'autoroute.

Des véhicules dans l'après-midi du 5 juillet 2020, à Aulac, près de la frontière du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Radio-Canada

Les résidents des provinces de l’Atlantique pourront à nouveau se rendre en Nouvelle-Écosse sans avoir à s’isoler pendant 14 jours à leur arrivée. Cette mesure entrera en vigueur le 23 juin, annonce le gouvernement d’Iain Rankin, mardi.

Le premier ministre Rankin, cité dans un communiqué, explique que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 et d’hospitalisations liées à cette maladie diminue et que de plus en plus de résidents de la province sont vaccinés.

Le médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, Robert Strang, cité dans le même communiqué, ajoute que les données épidémiologiques des autres provinces de l'Atlantique sont tout aussi encourageantes, ce qui permet d’alléger les restrictions aux frontières.

Un total de 67 % de la population admissible a reçu sa première dose de vaccin contre la COVID-19 dans la province.

L’ouverture à nos voisins des provinces de l’Atlantique, c’est la prochaine grande étape, a affirmé Iain Rankin en point de presse mardi après-midi.

Mais le Dr Strang souligne que la situation fera l’objet d’une étroite surveillance et que des restrictions pourront être rétablies rapidement si le nombre de nouveaux cas de COVID-19 repart à la hausse.

Robert Strang en conférence de presse.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Len Wagg / Communications Nouvelle-Écosse

Le gouvernement néo-écossais dit poursuivre les discussions en la matière avec les autres gouvernements de l’Atlantique. La Nouvelle-Écosse espère aussi ouvrir ses frontières à tous les autres Canadiens le 14 juillet, au plus tard.

La Nouvelle-Écosse compte passer mercredi à la deuxième étape de son plan de déconfinement, qui permettra notamment de plus grands rassemblements sociaux et la réouverture de nombreux commerces, dont l’espace intérieur des restaurants, mais dans une capacité limitée et avec des consignes sanitaires pour réduire les risques de propagation de la COVID-19.

D'autres provinces atlantiques annoncent aussi du changement

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, annonce mardi que les frontières de sa province seront ouvertes aux résidents de l’Atlantique vaccinés, à compter du 23 juin également. Cette réouverture sera aussi étendue aux résidents des Îles-de-la-Madeleine.

Les résidents du Nouveau-Brunswick qui veulent aller en Nouvelle-Écosse doivent encore, jusqu'à nouvel ordre, s'isoler à leur retour. Le gouvernement de Blaine Higgs compte faire une mise à jour, mardi après-midi, au sujet de son plan de déconfinement.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, annonce que sa province ouvrira également ses frontières à celle des Maritimes dès le 23 juin.

Système de prise de rendez-vous en ligne

Pendant une partie de la journée lundi, des Néo-Écossais n’ont pu prendre leur rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19, puisque le site Internet qui permet de réserver sa place était en panne.

Nous avons dû retirer la page de prise de rendez-vous en ligne hier, pour quelques heures, a indiqué en point de presse mardi le Dr Robert Strang. Inviter la population à prendre rendez-vous pour le vaccin plus tôt nous a forcés à reconfigurer totalement le système de réservation en ligne.

Le Dr Strang affirme que le système a été rétabli dans un délai de 12 heures.

Une infirmière applique un carré de gaze sur le bras d'une personne qui vient de recevoir un vaccin contre la COVID-19, le 18 mai 2021 à Mexico.

Un total de 67 % de la population admissible a reçu sa première dose de vaccin contre la COVID-19 dans la province.

Photo : Reuters / Edgard Garrido

Il demande maintenant à la population de ne pas se rendre sur le site Internet s’ils ne font pas partie des groupes actuellement admissibles pour leur deuxième dose de vaccin. Cette situation crée des bogues dans le système et le rend plus lent, explique-t-il.

Je sais que beaucoup de gens désirent leur deuxième dose et j’en suis content, cependant votre tour viendra sous peu, ajoute-t-il.

Pour le moment, seuls les gens qui ont reçu leur première dose avant le 25 avril peuvent prendre rendez-vous sur le site. Ils doivent toutefois attendre de recevoir un courriel de confirmation avant de s’y rendre. 

Changement de phase 

Mercredi, vers 8h, la province passera à la deuxième phase de son plan de déconfinement.

Dans la deuxième phase du plan de déconfinement, un plus grand nombre d’entreprises peuvent reprendre leurs activités et les gens ont plus d’occasions de se réunir dans un contexte social, souligne le premier ministre Rankin.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin, lors de son point de presse sur la COVID-19.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin.

Photo : Communications Nouvelle-Écosse

Toutes les précisions sur ce changement de phase sont disponibles sur le site Internet  (Nouvelle fenêtre)de la province.

Entre autres, les personnes à l’extérieur de la Nouvelle-Écosse peuvent à partir de mercredi présenter une demande pour déménager dans la province ou y entrer à titre de résidents saisonniers s’il possède actuellement une résidence secondaire.

Ils doivent toutefois s’isoler pendant 14 jours.

Les personnes de l’extérieur de la Nouvelle-Écosse peuvent également y venir pour assister aux funérailles d’un membre de leur famille immédiate.

Aide à la relance du tourisme

Le ministre responsable de Tourisme Nouvelle-Écosse, Labi Kousoulis, annonce simultanément une aide de 18,2 millions de dollars à l’industrie provinciale du tourisme et de l’hébergement, qui peut se préparer à recevoir bientôt plus de visiteurs.

Nous voulons aider ce secteur, l’un des plus importants de notre province, a indiqué Iain Rankin.

L’aide financière est répartie entre deux programmes de subventions. L’un d’eux s’adresse aux entreprises d’hébergement touristiques pour les aider à formuler une campagne promotionnelle devant encourager les touristes à passer la nuit chez elles. Les entreprises admissibles recevront une subvention de 1000 $ pour chacune de leurs dix premières chambres et de 500 $ pour chacune de leurs chambres suivantes.

Un autocar de tourisme devant le phare de Peggy's Cove.

Un autocar de tourisme devant le phare de Peggy's Cove.

Photo : Tourisme Nouvelle-Écosse

Le second programme qui offre une subvention unique de 5000 $ s'adresse aux petites entreprises qui ont été touchées par les mesures de prévention de la COVID-19 et qui n’étaient pas admissibles aux autres programmes d’aide. La subvention doit les aider à faire de la publicité ou certaines dépenses de relance, comme l’achat d’équipement de protection personnelle ou de produits de nettoyage.

De plus, les billets d’entrée de tous les musées provinciaux seront gratuits en juillet et en août pour tous.

Quatre nouveaux cas et 29 rétablissements

La Nouvelle-Écosse est redescendue sous la barre des 100 cas actifs de COVID-19, mardi, alors que la province recense 97 personnes atteintes du virus sur son territoire.

Il y a eu 29 rétablissements dans les dernières 24 heures.

Par ailleurs, la province signale quatre nouvelles infections à la COVID-19.

Trois de ces nouveaux cas ont été recensés dans la région sanitaire du centre et sont des contacts proches de cas précédemment signalés.

L’autre cas se situe dans la région sanitaire de l’est et est lié à un voyage.

Six personnes sont hospitalisées en raison de la COVID-19, dont quatre aux soins intensifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !