•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick entame officiellement sa première phase de déconfinement

La médecin hygiéniste en chef Dre Jennifer Russell montre un graphique lors d'un point de presse.

La médecin hygiéniste en chef, Jennifer Russell, montre un graphique avec les taux de vaccination par groupes d'âge au Nouveau-Brunswick.

Photo : gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le Nouveau-Brunswick entame sa première phase de déconfinement. Les frontières ouvrent partiellement et les contacts sociaux sont permis avec tous les membres de la famille et des amis. Le premier ministre Blaine Higgs prévoit que les frontières ouvriront au reste du Canada dans les prochains jours.

Nous l'avons fait, lance la médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell en parlant de l'atteinte de l'objectif de vaccination au Nouveau-Brunswick, lors d'un point de presse mardi.

Plus de 520 000 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19, se réjouit le premier ministre Blaine Higgs.

Au total, 75,1 % des Néo-Brunswickois en âge d'être vaccinés ont reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19. La santé publique avait indiqué que cette étape était nécessaire avant de mettre en branle la première étape du plan de retour à la normale.

D’abord envisagée pour le 7 juin, la première étape du plan de retour à la normale du Nouveau-Brunswick a été repoussée jusqu’à l’atteinte de l’objectif de vaccination.

Le premier ministre Blaine Higgs confirme que la première étape du plan inclut les allègements suivants aux restrictions sanitaires. Ces mesures entrent en vigueur à minuit, dans la nuit de mardi à mercredi.

Déplacements

  • Tous les déplacements transfrontaliers doivent être enregistrés, ce qui signifie que les voyageurs doivent s'inscrire au préalable sur le site du gouvernement provincial (Nouvelle fenêtre);
  • les déplacements sont permis entre le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador, l’Île-du-Prince-Édouard, les MRC d’Avignon et de Témiscouata au Québec ainsi que le comté de Cumberland, en Nouvelle-Écosse;
  • les visites pour des raisons personnelles ou familiales (par exemple, pour les visites de fin de vie ou des funérailles) sont permises avec un isolement obligatoire et un test de dépistage au jour 5. L’isolement prend fin si le second test est négatif;
  • les navetteurs transfrontaliers et les camionneurs n’auront plus besoin de s’isoler ni de subir de test de dépistage;
  • les autres travailleurs qui reviennent de l’extérieur de l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador, des MRC d’Avignon et de Témiscouata au Québec ou du comté de Cumberland en Nouvelle-Écosse doivent s’isoler et subir un test de dépistage au cinquième ou au septième jour. L’isolement prend fin si le second test est négatif. Leur famille doit aussi s’isoler sauf si la personne peut s’isoler dans un lieu séparé.

Rassemblements

  • Il n’y a plus de concept de bulle les mêmes 15. Il est possible de voir sa famille et ses amis, mais les rassemblements sont limités à 20 personnes à la fois;
  • les rassemblements à l’intérieur sont permis à 50 % de la capacité de l’endroit avec dépôt d’un plan opérationnel;
  • les rassemblements privés à l’extérieur sont permis avec une distanciation de deux mètres entre les groupes;
  • les autres rassemblements à l’extérieur sont permis si la distanciation sociale est possible et avec un plan opérationnel;
  • les célébrations religieuses sont permises avec une capacité maximale de 50 % de l’établissement et la chorale doit être à quatre mètres de la congrégation.

Autres changements

  • Les activités sportives organisées sont permises avec un plan opérationnel et la tenue de matchs et de compétitions est permise avec des joueurs ou des équipes de l'Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador, des MRC d’Avignon et de Témiscouata au Québec ou du comté de Cumberland en Nouvelle-Écosse.

Toutes les autres restrictions demeurent en place, y compris l’obligation d’enregistrer les voyages et le port du masque. Les gens du Nouveau-Brunswick devraient vérifier les règles en vigueur dans les autres provinces avant de voyager.

Ouverture au reste du Canada « dans les prochains jours »

Pour passer à la deuxième étape du plan de retour à la normale (Nouvelle fenêtre), au moins 20 % des personnes de 65 ans et plus doivent avoir obtenu une deuxième dose de vaccin.

Cette étape du plan permettra entre autres aux Canadiens vaccinés de venir au Nouveau-Brunswick.

Les exigences d'isolement à l'hôtel pour les autres voyageurs seront supprimées. De plus, les restaurants, gyms et salons de coiffure pourront fonctionner à leur capacité normale.

Nous parlons de jours, peut-être même d'heures, pour atteindre la phase 2.

Une citation de :Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Aujourd'hui, 18 % des personnes âgées de 65 ans et plus ont été vaccinées avec deux doses et des centaines d'autres ont un rendez-vous pour recevoir leur deuxième dose dans les prochains jours, affirme le premier ministre.

Les règles seront modifiées au cours des prochains jours, prévoit Blaine Higgs.

Deuxième dose pour tous dès lundi

Dès lundi, tous les Néo-Brunswickois qui ont reçu une première dose de vaccin pourront recevoir une deuxième dose si au moins 28 jours se sont écoulés depuis l'administration de la première dose.

La Dre Jennifer Russell précise que les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna sont interchangeables et qu'une personne qui a reçu l'un des vaccins comme première dose peut recevoir l'autre comme deuxième dose.

Ils fonctionnent de la même manière, prenez le premier que vous pouvez obtenir, dit la Dre Russell.

Elle précise également que les personnes qui ont reçu le vaccin d'AstraZeneca comme première dose peuvent recevoir les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna comme deuxième dose.

Trois nouveaux cas mardi

Le Nouveau-Brunswick signale trois nouveaux cas de COVID-19 mardi. Il y a deux nouveaux cas dans la région de Fredericton et un dans la région de Bathurst et de la Péninsule acadienne. Il y a actuellement 85 cas actifs de COVID-19 dans la province.

Avec des informations de Nadia Gaudreau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !