•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Seul le tiers des rôles sont tenus par des femmes au cinéma, selon une étude en IA

Une femme porte une arme sur son dos.

L'actrice Felicity Jones dans une scène de « Rogue One : une histoire de Star Wars »

Photo : Lucasfilm-Disney via AP/Jonathan Olley

Radio-Canada

Utiliser l’intelligence artificielle (IA) pour analyser la visibilité des femmes dans les films, c’est ce qu’a fait une équipe d’un centre de recherche franco-allemand en sciences sociales. Sur les 3 770 films étudiés, qui ont été réalisés entre 1985 et 2019, 34 % des personnes vues à l’écran étaient des femmes. Toutefois, cette portion s’est accrue au fil des années pour atteindre 45 %.

Deux chercheurs et une chercheuse du Centre Marc-Bloch, à Berlin, ont appliqué un algorithme d’identification de visages et de genre à 3 770 films parmi les plus populaires et les plus téléchargés sur des plateformes pair-à-pair.

10 millions de visages analysés

Pour chaque film, le trio a sélectionné une image toutes les deux secondes. Sur le total de 12 millions d’images obtenues, les algorithmes ont détecté 10 millions de visages et ont attribué, pour chacun, une probabilité de genre féminin ou masculin.

Ensuite, un échantillon 1000 visages a été analysé par des êtres humains pour vérifier si les algorithmes ne s’étaient pas trompés dans l’identification des visages. Le taux d’exactitude des algorithmes a atteint 92 %. 

C’est grâce à l’intelligence artificielle que les scientifiques ont été en mesure de traiter une si colossale masse de données. Et ce travail a permis de constater que seuls 34 % des rôles sont, en moyenne, tenus par des femmes dans l’ensemble des films étudiés.

Le chiffre descend à 27 % pour les films datant de 1985 à 1998 et grimpe à 45 % pour l’ensemble des films sortis entre 2014 et 2019. 

Et pour cette dernière période, la proportion de visages féminins dépasse même les 60 % dans 10 % des films, alors qu’elle ne franchissait la barre des 60 % dans aucun film avant 2014. 

Mères indignes (Bad Moms) en tête

Parmi les films à la distribution la moins féminisée avec moins de 25 % de visages féminins, se trouvent Le jour de l’indépendance (Independence Day) ou encore Forrest Gump

Les films Monde jurassique (Jurassic World) , Rogue One : Une histoire de Star Wars (Rogue One: A Star Wars Story) ou encore Gravité (Gravity) sont plutôt paritaires avec un pourcentage de visages féminins oscillant entre 45 % et 55 %.

Les comédies Mères indignes (Bad Moms), Sœurs (Sisters), La Reine de la fête (Life of the Party) et ainsi que le film dramatique Cake, avec Jennifer Aniston, figurent en tête des films montrant le plus de femmes à l’écran. Mères indignes affiche un taux de visages féminins de 68 %.

Comme le reconnait l’équipe de recherche, si cette étude a réussi à quantifier la sous-représentation des femmes au cinéma, elle ne permet pas une analyse qualitative de la manière dont les femmes sont représentées au grand écran. 

Il se peut en effet que les sociétés de production aient été fortement incitées à favoriser une présence accrue de femmes dans les films, mais que cet effort ait pu aboutir à un simple purplewashingoù les stéréotypes de genre restent présents, précise un compte-rendu de l’étude (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !