•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ouverture des frontières : voici qui peut venir au Nouveau-Brunswick sans s'isoler

Un agent provincial remet un formulaire à un automobiliste.

Il sera désormais plus facile pour certains voyageurs d'entrer au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Le Nouveau-Brunswick allège ses restrictions aux frontières, mardi. Des familles pourront enfin se retrouver après de longs mois de séparation et les déplacements seront généralement plus faciles dans les régions frontalières. Voici un tour d’horizon des changements annoncés concernant les déplacements.

Mise à jour

Cet article n'est plus à jour puisque le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé de nouvelles mesures concernant les déplacements mercredi. Tous les Canadiens peuvent désormais se rendre au Nouveau-Brunswick. Découvrez les détails ici.

Chose promise, chose due : le gouvernement provincial autorise le passage à la première phase du déconfinement. Les allègements aux restrictions en vigueur sont possibles puisque la province a atteint son objectif de vaccination, c’est-à-dire d’administrer au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19 à 75 % de la population admissible.


Le retour des bulles régionales

Un agent pose des questions à un automobiliste.

Le pont J. C. Van Horne, qui relie Campbellton, au Nouveau-Brunswick, à Pointe-à-la-Croix, au Québec. Les personnes qui veulent venir au Nouveau-Brunswick devront encore enregistrer leurs voyages avec un formulaire.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Dès minuit, dans la nuit de mardi à mercredi, les voyageurs en provenance de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador n’auront plus à effectuer de période d’isolement à leur arrivée dans la province. Ils n’auront pas non plus besoin de subir un test de dépistage.

De plus, il sera désormais possible de circuler librement entre les régions de Campbellton et d’Edmundston au Nouveau-Brunswick et celles d’Avignon et du Témiscouata au Québec. Ces voyageurs pourront eux aussi venir dans la province sans s’isoler et sans subir de test de dépistage.

Il s’agit donc d’un certain retour aux bulles régionales avec le Québec et à la bulle atlantique, comme c’était le cas l'été dernier. Toutefois, une exception s’applique : la Nouvelle-Écosse.

Les voyageurs qui arrivent de cette province devront encore s’isoler, du moins pour le moment. La seule exception concerne la région d'Amherst, à la frontière avec le Nouveau-Brunswick, où les déplacements régionaux seront autorisés.

Mardi, la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador ont annoncé l'ouverture complète de leurs frontières aux résidents des autres provinces de l'Atlantique, dès le 23 juin.


Voyages de compassion plus faciles

Une femme prend les mains d'une personne âgée

Il sera bientôt possible de faire une demande pour les voyages de compassion, mais un isolement sera encore nécessaire, quoique plus court.

Photo : iStock

Les voyages pour des raisons humanitaires ou de compassion seront autorisés pour les gens de partout au Canada.

Cela comprend les déplacements pour des raisons personnelles ou familiales, comme rendre visite à une personne en fin de vie, une personne qui a besoin de soins ou assister à des funérailles.

Ces personnes devront toutefois s’isoler et se soumettre à un test de dépistage entre le cinquième et le septième jour de leur isolement et pourront en sortir s’ils obtiennent un résultat négatif.


Allègement pour les travailleurs

Un chauffeur de camion portant un masque d'hygiène est assis derrière le volant.

Les camionneurs n'auront plus à s'isoler ou subir des tests de dépistage de la COVID-19.

Photo : Reuters / Pascal Rossignol

Cette même règle d'isolement s’appliquera aux travailleurs (y compris les travailleurs rotationnels) qui proviennent des régions au Canada où il n’y a pas d’entente pour les déplacements (toutes les provinces, sauf l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que les régions frontalières du Québec et de la Nouvelle-Écosse mentionnées plus haut).

Cela s’applique également aux personnes qui déménagent au Nouveau-Brunswick.

Pour leur part, les navetteurs transfrontaliers et les camionneurs ne seront plus soumis à des exigences d’isolement et à des tests de dépistage.


Voyageurs du reste du Canada

Un avion d'Air Canada à l'atterrissage.

Il faudra encore attendre pour faire des visites touristiques au Nouveau-Brunswick.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Les déplacements demeurent généralement interdits, sauf pour des raisons personnelles ou familiales (comme des funérailles ou la visite d’une personne en fin de vie).

Selon le plan de déconfinement du gouvernement du Nouveau-Brunswick, les voyageurs du reste du Canada pourront venir dans la province sans s’isoler lorsque 20 % des personnes âgées de 65 ans et plus auront reçu leur deuxième dose.

Le premier ministre Blaine Higgs a affirmé mardi après-midi, lors d'un point de presse, que 18 % des personnes de ce groupe d'âge avaient reçu une deuxième dose et que l'ouverture des frontières à tous les Canadiens devrait se concrétiser au cours des prochains jours, ou même des prochaines heures.

Les voyageurs canadiens devront toutefois avoir reçu au moins une dose de vaccin, sinon ils devront s’isoler à leur arrivée.


Frontière avec les États-Unis et voyages internationaux

Une affiche à la frontière entre les États-Unis et le Canada

La frontière américaine est fermée aux voyages non essentiels depuis le début de la pandémie

Photo : Radio-Canada

Ces voyageurs n’ont droit à aucun allègement pour le moment. Ils devront encore se soumettre à toutes les restrictions d’isolement imposées par les gouvernements fédéral et provincial.

Comment enregistrer son voyage

Pour le moment, tous les déplacements transfrontaliers doivent être enregistrés. Les voyageurs doivent s'inscrire au préalable sur le site du gouvernement provincial (Nouvelle fenêtre).

Ce formulaire est nécessaire pour entrer au Nouveau-Brunswick.

Afin de connaître les exigences afin d’entrer dans les autres provinces au moment de quitter le Nouveau-Brunswick veuillez vérifier les règles en vigueur dans ces juridictions.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !