•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dur retour en classe après un accident qui a coûté la vie à un jeune Drummondvillois

Une jeune fille se recueille près de l'arbre où la collision est survenue. Derrière elle, une quinzaine d'autres jeunes regardent vers elle.

Des amis et connaissances de la jeune victime s'étaient réunis samedi soir en son honneur (archives).

Photo : Philippe Grenier

Radio-Canada

C'était un retour à l'école émotif pour plusieurs jeunes du secondaire, lundi, à Drummondville, alors qu'un des leurs est mort dans un accident de la route au cours de la fin de semaine.

La victime de 17 ans, Alex Farcelais, occupait un siège de passager dans un véhicule dans lequel se trouvaient quatre autres jeunes, tôt samedi matin. Le conducteur, âgé lui aussi de 17 ans, a perdu le contrôle avant de percuter un arbre.

Pour beaucoup d'élèves, ce drame constitue la preuve que la vie ne tient qu'à un fil.

De concert avec la santé publique, le Centre de service scolaire des Chênes s'est assuré d'offrir le soutien nécessaire à ses élèves en ce début de semaine.

On doit d'abord, dans le milieu de l'élève qui est décédé, mettre un suivi peut-être plus rapproché. Dans cet établissement-là, il y a depuis ce matin cinq psychologues sur place pour accompagner les élèves et les membres du personnel, souligne Bernard Gauthier, le responsable des communications et secrétaire général du Centre de services scolaire des Chênes.

Sans présumer des messages qui vont être transmis aujourd'hui dans nos établissements, je pense que ces événements-là amènent une prise de conscience.

Une citation de :Bernard Gauthier, responsable des communications et secrétaire général du Centre de services scolaires des Chênes

Est-ce que ça va susciter des discussions? Assurément, dans les familles, dans le milieu. La Sûreté du Québec va sûrement nous accompagner au niveau de la sensibilisation. [...] Je pense que ce qui est important aujourd'hui, c'est que les jeunes aient l'occasion de se recueillir, ajoute-t-il. Nous, ça nous donne toujours l'occasion de dire à nos élèves qu'on tient à eux et qu'on les incite à la plus grande prudence.

Selon la Sûreté du Québec, le conducteur du véhicule pourrait notamment faire face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies et de conduite dangereuse causant la mort. En fin de journée lundi, aucune accusation n'avait encore été déposée envers le conducteur du véhicule hospitalisé à la suite des événements.

Avec les informations de Jean-François Dumas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !