•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'humoriste Alexandre Douville poursuit des internautes en diffamation

Un homme sourit en tenant un micro à la main.

L'humoriste Alexandre Douville poursuit trois internautes en diffamation.

Photo : Radio-Canada / Quartier des spectacles Montréal

Radio-Canada

L'humoriste Alexandre Douville poursuit trois internautes en diffamation pour la somme de 120 000 $. Il leur reproche de l'avoir injustement dénoncé sur les réseaux sociaux en le désignant comme un « prédateur sexuel » dans la foulée du mouvement #MoiAussi.

M. Douville reproche à Sébastien Saint-Germain d'avoir propagé sur Facebook des allégations selon lesquelles il avait eu un comportement de prédateur sexuel, et ce, dans le but de lui nuire dans la foulée de la vague de dénonciation de l'été 2020.

Dans cette publication, diffusée le 11 juillet 2020, M. Saint-Germain appelait ses amis Facebook à repartager son message afin de faire connaître les comportements reprochés à M. Douville au « plus de personnes possible ».

Cette publication a suscité plusieurs réactions, dont celles de Janie Côté et Mélodie Danis, elles aussi poursuivies pour diffamation par M. Douville.

Sébastien Saint-Germain a par la suite partagé sur les réseaux sociaux leurs propos à caractère diffamatoire dans le but de leur permettre de se faire justice à elles-mêmes, indique-t-on dans la poursuite.

Alexandre Douville soutient que ces propos, dans lesquels Mme Côté accuse l'humoriste d'être un « pervers sexuel », un « harceleur » et un « abuseur », ont été diffusés pendant une période d'environ sept mois, portant ainsi atteinte à son honneur et à sa réputation et lui causant des dommages financiers.

Quant à Mme Danis, il lui est reproché d'avoir publié sur la page de M. Saint-Germain un échange de textos entre ce dernier et M. Douville dans lequel l'humoriste est dépeint « sous un jour pervers ».

L'artiste a envoyé une mise en demeure à M. Saint-Germain le 23 décembre 2020 et ce dernier y a répondu le 6 janvier en affirmant qu'il y ferait suite à la fin janvier. L'internaute n'a pas répondu à M. Douville, mais il a retiré sa publication de sa page Facebook.

Janie Côté a elle aussi été mise en demeure de cesser de diffuser des propos diffamatoires au sujet de M. Douville le 5 janvier 2021. Son avocat a répondu le 14 janvier 2021 par une lettre dans laquelle il indique que sa cliente nie toute responsabilité.

M. Douville déplore l'effet dévastateur qu'ont eu ces allégations sur sa carrière. Il réclame aux trois internautes la somme de 120 000 $ notamment pour l'annulation de spectacles, la perte de revenus sur le web, le remboursement de billets déjà vendus de même que pour des dommages moraux et punitifs.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.