•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jozy Altidore et le Toronto FC en froid : l'équipe veut une solution permanente

Jozy Altidore s'appuie sur ses genoux lors d'un match contre Orlando City.

Jozy Altidore évolue avec le Toronto FC depuis sept saisons.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Jozy Altidore ne s'entraîne plus avec ses coéquipiers du Toronto FC. Le directeur général de l'équipe, Ali Curtis, a confirmé la chose lors d'un rare point de presse avec les journalistes, lundi.

L'attaquant américain, vedette de l'équipe torontoise depuis sept ans, serait en froid avec le nouvel entraîneur-chef Chris Armas après avoir été remplacé plus tôt qu'il ne l'aurait voulu dans une défaite de 1-0 contre Orlando City le 22 mai. Le réseau ESPN avait été le premier à rapporter la nouvelle, le 27 mai.

C'est compliqué, a lâché Ali Curtis, ne préférant pas divulguer trop de détails sur le différend entre le joueur et l'équipe.

Il n'est pas certain si l'équipe l'a mis à l'écart ou si le joueur a lui-même décidé de s'entraîner seul. Le directeur général du Toronto FC ne l'a pas confirmé même s'il a avoué qu'il n'a pas aimé ce qu'il a vu le 22 mai. Curtis n'a pas plus dit si Altidore a demandé un échange.

Toutes les options sont sur la table, pour être honnête, a-t-il toutefois reconnu. C'est une occasion de réfléchir à ce qui est logique pour Jozy et ce qui est logique pour le club pour la suite. Ces conversations ne sont pas terminées.

Il y a beaucoup de travail à faire afin qu'on puisse tous aller de l'avant et d'une façon permanente.

Une citation de :Ali Curtis, directeur général du Toronto FC

Ali Curtis a dit qu'il a eu une bonne conversation avec l'agent de Jozy Altidore, vendredi, dans l'espoir de trouver un dénouement qui plairait à tout le monde. Il a cependant concédé qu'il ne sait pas, à ce stade, ce qui doit se produire pour qu'Altidore retrouve sa place parmi ses coéquipiers.

La résolution de ce conflit pourrait toutefois être compliquée, a souligné le directeur général. Altidore, qui occupe une place de joueur désigné avec le Toronto FC, a le 6e salaire le plus élevé de toute la MLS, selon les données rendues publiques par l'Association des joueurs de la MLS.

L'entraîneur-chef Chris Armas n'a pas voulu commenter la situation. Pour sa part, le capitaine Michael Bradley a dit souhaiter le meilleur dénouement possible tant pour Jozy que pour le club.

Un début de saison décevant

Le directeur général du Toronto FC a aussi dressé son bilan du début de la saison de l'équipe en point de presse.

Les Reds n'ont pas répondu aux attentes jusqu'ici, ne gagnant qu'un seul de leurs sept premiers matchs pour se classer au 12e rang dans l'Association de l'Est, mais Ali Curtis s'est tout de même dit optimiste. Il a donné un vote de confiance à l'entraîneur Chris Armas malgré la grogne des partisans de l'équipe à son égard.

On sent qu'on peut encore atteindre nos buts, a-t-il dit.

Il a rappelé que l'équipe a seulement disputé 20 % des matchs prévus à son calendrier jusqu'ici et qu'elle a aussi été privée de plusieurs bons éléments en début d'année.

Le Toronto FC a notamment été privé des services de l'attaquant Alejandro Pozuelo, la pierre angulaire de son attaque. Il a aussi ajouté plusieurs bons éléments depuis en Dom Dwyer, Kemar Lawrence et Yeferson Soteldo, le nouveau joueur désigné.

Le retour de Pozuelo peut vraiment changer la donne. Il n'a pas été nommé joueur par excellence par hasard, a dit Curtis.

Toronto reprendra l'action samedi contre Orlando City après une pause de trois semaines permettant aux joueurs d'oeuvrer avec leur équipe nationale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !