•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les affaires reprennent pour certaines agences de voyages albertaines

Un passager assis à l'aéroport international de Calgary, en pleine pandémie mondiale de la COVID-19.

Certains clients appellent juste pour se renseigner, d'autres réservent mais pour 2022 (archives).

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

En Alberta, des agences de voyages constatent un retour de leurs clients rassurés par la vaccination et l’assouplissement des restrictions.

Hidar Elmais, directeur de l’agence de voyages Travel Gurus, à Edmonton, raconte que le nombre d’appels téléphoniques a explosé ces derniers jours.

Beaucoup de gens appellent pour obtenir de l'information concernant les règles en vigueur pour les voyages à l'étranger. Suivre leur évolution est un défi, dit-il, même pour les professionnels du secteur.

Il y a beaucoup d'informations différentes un peu partout qu’il faut en quelque sorte rassembler pour s’assurer que nos clients n’auront pas de problèmes à l’aéroport, souligne M. Elmais.

La semaine dernière, par exemple, Ottawa a annoncé la fin prochaine de la quarantaine à l’hôtel pour les Canadiens et les résidents permanents complètement immunisés, mais le gouvernement fédéral n’a pas donné de date précise.

Cela a fait que tous les gens nous ont appelés pour nous demander si l’on avait des informations qu'ils n’avaient pas, raconte Hildar Elmais.

Besoin de personnel

En ce qui concerne les ventes, précise-t-il, mai a été son meilleur mois depuis le début de la pandémie. Et durant les 10 premiers jours de juin, il a vu le nombre de réservations augmenter de 60 %, comparativement au même mois, l’an dernier.

C’est la cohue, souligne Hidar Elmais. Son agence est obligée de rappeler du personnel pour faire face à la demande.

Après une année d’annulations, de rapatriements et de restrictions, l’agente de voyages Lesley Paull, elle aussi installée à Edmonton, espère que c’est bien la fin de la période des montagnes russes.

À la tête de l’agence Paull Travel, elle constate, elle aussi, une augmentation des demandes ces dernières semaines. D’après elle, cela s’explique par la progression de la vaccination, mais pas seulement.

Les gens sont vraiment confiants, et je pense [aussi] qu’ils en ont juste vraiment assez d’être chez eux.

Ses salariés, au nombre d'une dizaine, travaillent actuellement à temps partiel trois jours par semaine. Lesley Paull pense qu’ils seront bientôt de nouveau à temps plein pour pouvoir répondre aux demandes.

Les demandes concernent des réservations à plus ou moins long terme, précise-t-elle, pas vraiment des voyages immédiats. Beaucoup de personnes planifient des voyages pour 2022, et certains séjours affichent déjà complet.

Mariages et retrouvailles

Les demandes pour les mariages à l’étranger augmentent aussi, affirme Keana Sellars, de l’agence Love at First Travel. Cela a commencé à augmenter il y a quatre à six mois, mais ces dernières semaines, ça s’est vraiment accéléré, dit-elle.

Nous recevons entre 20 et 30 demandes par semaine sur notre site Internet.

Les mariages à l’étranger sont habituellement réservés une année à l’avance, mais Keana Sellars voit désormais des réservations deux à trois ans à l’avance.

Je pense vraiment que les gens veulent réserver à l'avance en espérant que [d’ici là] on pourra voyager et que tout se sera calmé.

En dehors des destinations prisées pour les mariages, Hidar Elmais, de Travel Gurus, constate une augmentation des demandes pour l’Asie et le Moyen-Orient.

De nombreuses personnes essaient juste de rendre visite à leur famille, explique-t-il.

De nombreuses compagnies aériennes proposent actuellement des vols à bas prix avec la possibilité de changer ou d’annuler son billet gratuitement.

Hidar Elmais conseille de réserver maintenant, avant que les tarifs n'augmentent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !