•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève à la minière Vale : une deuxième offre rejetée par les syndiqués

Cinq travailleurs en grève de la minière Vale font des signes aux automobilistes qui roulent devant leurs piquets de faire du bruit avec leur klaxon.

Les travailleurs de la minière Vale de Sudbury sont en grève depuis le 1er juin.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Radio-Canada

Après près de deux semaines de grève, les syndiqués de Vale à Sudbury ont rejeté la seconde offre patronale dans une proportion de 87 %.

Les syndiqués de la section locale 6500 du syndicat des Métallos, en grève depuis le 1er juin, avaient jusqu’à 20 h lundi pour voter de façon électronique au sujet de la proposition.

Dimanche, le comité de négociation du syndicat avait recommandé de manière unanime aux travailleurs de rejeter l’offre.

Les employés de Vale ont dit de manière emphatique qu'ils veulent que l'employeur cesse d'attaquer les avantages, cesser de faire baisser le standard de vie de la prochaine génération, indique le président du syndicat Nick Larochelle dans un communiqué de presse émis lundi soir.

Le syndicat accuse Vale de vouloir payer les actionnaires aux dépens des travailleurs.

Dans un communiqué de presse émis avant le vote, la partie patronale indique avoir négocié de bonne foi pour en arriver à la première offre, et que la deuxième offre visait à combler des lacunes de la première offre.

La grande cheminée de Vale, à Sudbury.

La convention collective des employés de Vale venait à échéance le 31 mai dernier.

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Les travailleurs de Vale de Sudbury ont rejeté la première offre à 70 % le 31 mai dernier, malgré une recommandation unanime du comité de négociations d'accepter celle-ci.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !