•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ouest du Bas-Saint-Laurent maintenant en zone jaune

Un homme marche sur la rue Lafontaine, à Rivière-du-Loup, au printemps.

Les MRC de l'ouest du Bas-Saint-Laurent sont passées en zone jaune dans la nuit de dimanche à lundi (archives).

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Le passage au palier d’alerte jaune donne une bouffée d'air frais aux résidents de l'ouest du Bas-Saint-Laurent qui se retrouvent enfin, après plusieurs éclosions importantes, en même zone que l'est de la région.

En zone jaune, il est permis de se réunir à l'intérieur de la maison avec d'autres personnes provenant d'une adresse différente. Seuls les occupants de deux résidences à la fois sont autorisés et la distanciation et le port du masque doivent être respectés.

De plus, le port du masque en tout temps dans les milieux de travail n'est plus obligatoire si la distanciation peut être respectée ou si une barrière physique est mise en place.

Dans les dernières semaines, c'est l'éveil de la vie communautaire, souligne le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, Michel Lagacé.

D'abord, d'avoir accès aux restaurants sur les terrasses, maintenant l'accès aux restaurants à l'intérieur, depuis vendredi l'accès aux bars... c'est le retour à une normalité plus normale.

Une citation de :Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup

Le préfet se réjouit pour ses concitoyens du KRTB qui, avec ceux de la MRC de Rimouski-Neigette, sont les seuls de l'Est-du-Québec à avoir vécu sous les mesures d'urgence associées au palier d'alerte rouge foncé.

L'ouest du Bas-Saint-Laurent a été particulièrement touché par la troisième vague, enregistrant plus de 80 % des cas de COVID-19 recensés dans la région.

La situation épidémiologique s'est toutefois nettement améliorée dans les dernières semaines. Depuis le 25 mai, il n'est arrivé qu'une fois que la région enregistre un bilan de plus de 10 cas.

M. Lagacé y voit le résultat des efforts de la population. On est passés rapidement du rouge foncé au rouge au orange, lundi le jaune. Ça va permettre notamment d'aller vers nos familles à l'intérieur, souligne le préfet.

C'est une très bonne nouvelle. On se rapproche de plus en plus du vert. Le vert, c'est l'espoir, lance-t-il.

Le préfet encourage les gens à prendre rendez-vous pour se faire vacciner, que ce soit pour une première ou une deuxième dose, selon la tranche d'âge. Je dirais que la campagne de vaccination au Bas-Saint-Laurent va vraiment bon train, pas uniquement pour les 80 ans et plus, les 12-17 ans, ça va bien. On doit continuer ces efforts-là de vaccination, avance M. Lagacé.

Depuis dimanche soir, les personnes de 55 ans et plus peuvent d'ailleurs modifier leur date de rendez-vous pour recevoir leur deuxième dose plus rapidement.

Jusqu'à maintenant, au moins 72 % de la population du Bas-Saint-Laurent a reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19, selon les données de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Bon nombre d'élus, dont le député de Matane–Matapédia, Pascal Bérubé, et le maire de Rimouski, Marc Parent, militent maintenant afin que le gouvernement Legault donne son aval pour que la région passe au vert.

Évolution de la COVID-19

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !