•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa demeure muet sur sa position concernant l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN

Justin Trudeau descend, masqué, l'escalier de l'avion du gouvernement canadien à la nuit tombante.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, est arrivé à Bruxelles pour le Sommet de l'OTAN.

Photo : Radio-Canada / Louis Blouin

La Presse canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau se présentera lundi à une réunion de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) avec comme position que le Canada réitère son appui à l'endroit de l'Ukraine, mais sans avoir précisé s'il soutiendrait Kiev dans sa volonté de se joindre à l'alliance militaire au milieu des tensions avec la Russie.

Le gouvernement fédéral a mentionné la semaine dernière que le Canada continuerait d'aider à lutter contre les menaces qui pèsent sur la sécurité dans la région. Toutefois, Ottawa est resté muet concernant sa position sur l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN lors du sommet.

L'appel de l'Ukraine précède la première rencontre en face à face de cette semaine à Genève entre le président américain Joe Biden et le président russe Vladimir Poutine, après des années de relations tendues entre Moscou et les pays occidentaux.

Le renforcement militaire de la Russie à la frontière ukrainienne, l'annexion de la Crimée par Moscou en 2014, l'ingérence présumée de la Russie dans les élections américaines et les allégations selon lesquelles le Kremlin était à l'origine de la cyberattaque de SolarWinds ont tous contribué à exacerber les tensions.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a publiquement fait pression pour se joindre à l'alliance militaire, soulevant la question récemment lors de discussions individuelles avec Justin Trudeau et Joe Biden.

Le président ukrainien et le premier ministre canadien lors d'une conférence de presse

En juillet 2019, Justin Trudeau et Volodymyr Zelensky avaient affirmé que les liens entre le Canada et l'Ukraine étaient « plus forts que jamais ».

Photo : Radio-Canada

« Soutien constant » du Canada

Une déclaration du bureau du premier ministre canadien évoquait que MM. Trudeau et Zelensky avaient échangé leurs points de vue sur les mesures prises par la Russie. Justin Trudeau a également exprimé le soutien constant du Canada envers les aspirations euroatlantiques de l'Ukraine, lors de leurs discussions mardi dernier.

Questionnée à savoir si le Canada soutenait l'Ukraine dans ses démarches pour adhérer à l'OTAN, une porte-parole du premier ministre Trudeau a déclaré qu'il n'y avait rien à ajouter.

La question est aussi restée sans réponse du côté d'Affaires mondiales Canada. Le ministère affirme que le Canada demeure inébranlable dans son soutien à l'égard de la souveraineté, à l'indépendance et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine, ainsi qu'au peuple ukrainien.

Il a également noté que les alliés ont décidé lors du sommet de 2008 que l'Ukraine se joindra éventuellement à l'organisation.

Appui des conservateurs

Le gouvernement canadien a par le passé préconisé l'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN.

L'ancien premier ministre conservateur Stephen Harper avait exprimé un fort appui du Canada pour cette demande, vantant les réformes démocratiques de l'Ukraine et les valeurs communes des deux pays.

À l'époque, M. Harper avait appelé les dirigeants à accepter que l'Ukraine soit autorisée à avancer dans le processus d'adhésion et a promis que le Canada soutiendrait la candidature, tant que le pays continue de progresser dans la réforme démocratique et l'ouverture de son économie.

Le parti partage toujours ce point de vue, a déclaré dans un communiqué un porte-parole du chef conservateur Erin O'Toole.

Avec les informations de l'Associated Press.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !