•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intervention de Rio Tinto et du gouvernement réclamée à la pointe Langevin

Un terrain sur le bord de l'eau.

La pointe Langevin s'érode depuis des années.

Photo : Radio-Canada / Marie-Michèle Bourassa

Radio-Canada

Des résidents du secteur de Vauvert à Dolbeau-Mistassini demandent à Rio Tinto d’assumer sa part de responsabilité dans le problème d’érosion qui ronge les berges de la pointe Langevin depuis plusieurs années.

La multinationale est responsable de trois barrages importants sur la rivière Péribonka.

On a même engagé une firme qui nous a soumis un aspect technique sur la situation qui dit que la Grande Péribonka a eu des conséquences humaines. Ce qui a occasionné ce déplacement-là , le président de la ligue des propriétaires de Vauvert, Daniel Murray.

Le regroupement implore le gouvernement d’intervenir afin que Rio Tinto agisse et répare les portions érodées de la pointe.

La ligue des propriétaires de Vauvert a publié une vidéo sur les réseaux sociaux dans l’espoir de faire bouger les choses.

On est tous des payeurs de taxes, on a payé nos impôts, on en paie encore. Le minimum de respect, ce serait de nous répondre et de venir nous aider , dit M. Murray.

Un terrain sur le bord de l'eau est érodé.

L'érosion se poursuit à la pointe Langevin.

Photo : Radio-Canada / Marie-Michèle Bourassa

Du côté de Rio Tinto, on répète que l'érosion est causée par le courant de la Petite rivière Péribonka, sur laquelle elle n'a pas de contrôle. L'entreprise dit continuer de collaborer avec Québec, Dolbeau-Mistassini et la communauté.

La députée caquiste de Roberval, Nancy Guillemette, n’a pas répondu à notre demande d’entrevue.

D’après les informations de Marie-Michèle Bourassa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !