•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le réseau hospitalier se prépare aux travaux sur le pont Pierre-Laporte

Les ponts de Québec et Pierre-Laporte.

D'importants travaux entraveront la circulation sur le pont Pierre-Laporte pendant deux périodes de 10 jours, cet été.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Vachon

Les travaux prévus sur le pont Pierre-Laporte, cet été, forcent le milieu hospitalier à revoir ses pratiques pour atténuer les inconvénients du trafic. Les ambulanciers craignent que la congestion occasionnent des retards dans le transport. Le MTQ, lui, tente de trouver des voies de contournement.

Chaque jour, en moyenne, une dizaine de patients quittent un hôpital de la rive sud pour recevoir des soins spécialisés sur la rive nord. 

En temps normal, en dehors des heures de pointe, la circulation se fait sans entrave d’une rive à une autre.

Dès le 27 juin, toutefois, quatre des six voies de circulation du pont Pierre-Laporte fermeront pour réaliser d’importants chantiers.

Dans les deux directions, une seule voie sera accessible à la circulation, et ce, pendant une période de 10 jours.

Nécessairement, on a des craintes pour le déplacement des patients, affirme Francis Brisebois, le porte-parole de Dessercom, qui assure la desserte ambulancière de Lévis. Ça peut impacter [sic] le déplacement des ambulances vers l’Enfant-Jésus ou l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie ou encore, leur retour sur la rive sud.

Un couloir d'urgence sur le pont de Québec

Le ministère des Transports du Québec est conscient des conséquences majeures de son chantier sur les déplacements interrives.

Une forte congestion est anticipée de part et d’autre des ponts Pierre-Laporte et de Québec, indique le MTQ, qui invite la population à éviter autant que possible les voyages non essentiels sur les ponts au cours de cette période.

En cas d’urgence, un couloir pourra rapidement être mis en place sur le pont de Québec pour laisser circuler policiers, ambulanciers et pompiers.

Ça va prendre une dizaine de minutes au MTQ et à la Sûreté du Québec pour libérer la voie pour les véhicules d’urgence, précise Francis Brisebois. Je n’ai pas souvenir qu’une tactique semblable ait déjà été mise en place dans la région de Québec. »

Au cours des consultations menées auprès des services d’urgence pour atténuer les impacts du chantier estival sur le pont Pierre-Laporte, l’idée d’employer un hélicoptère pour assurer le transfert urgent de patients a été évoquée.

On a pensé à plusieurs idées loufoques, notamment avoir un hélicoptère qui assure les déplacements entre les hôpitaux. Malheureusement, L'Enfant-Jésus n’est plus en mesure de recevoir des hélicoptères. Le Québec est en retard, par rapport aux autres provinces, en matière de transport ambulancier héliporté.

Une citation de :Francis Brisebois, porte-parole de Dessercom

Réorganisation dans les hôpitaux

La logistique se réorganise également à même les hôpitaux pour éviter la congestion occasionnée par le chantier.

Il va y avoir des transferts non urgents qui ne seront pas faits, indique Francis Brisebois. Les transferts urgents vont toujours avoir lieu, étant donné que les centres hospitaliers spécialisés se trouvent sur la rive nord.

Si un accident devait survenir à même le pont Pierre-Laporte au cours des travaux, le MTQ a prévu une zone refuge pour permettre la circulation des véhicules d’urgence et la sécurité des intervenants.

Le blitz de travaux, sur le pont inauguré en 1970, se fera en deux blocs.

Le premier aura lieu du 27 juin au 7 juillet, sauf si les conditions météorologiques forcent un report du chantier. 

Le second doit normalement avoir lieu du 8 au 18 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !