•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture deux heures plus tôt du parc Mooney’s Bay en raison de rassemblements

Un groupe de gens sur la plage.

Un groupe de gens sur la plage de Mooney's Bay, à Ottawa (archives)

Photo : Radio-Canada / Felix Desroches

Radio-Canada

Le parc Mooney’s Bay ferme deux heures plus tôt, tout au long de ce week-end. Ce sera aussi le cas la fin de semaine prochaine. Une association communautaire qui estime que la situation au parc est « hors de contrôle » salue cette décision.

Le conseiller municipal du quartier Rivière, Riley Brockington a fait l'annonce de cette fermeture hâtive, vendredi, dans une publication Twitter.

Le parc Mooney’s Bay fermera à 21 h ce soir et samedi. […] Cela se produira pendant deux week-ends consécutifs, a-t-il écrit. La décision a été prise afin de répondre à un certain nombre de problématiques dans le parc tard le soir.

Les policiers et les agents municipaux y intensifient leurs patrouilles.

Nous pensons que c’est dommage, mais [c’est] une mesure absolument nécessaire, a souligné le président de l’Association communautaire de Riverside Park, Joel Duff.

J’y étais le week-end dernier et c’était ridicule. C’était désorganisé, des gens étaient rassemblés en groupe de plus de 10 personnes avec de l’alcool, des chiens sans laisse […] et de la musique forte, a-t-il raconté.

M. Duff se rappelle qu’à la fin de la soirée, de nombreux visiteurs du parc se sont rendus dans les quartiers autour de la plage et, dans certains cas, ont causé des dommages, notamment à une église locale.

Plus de surveillance, plaide le conseiller

M. Brockington dit avoir reçu plusieurs plaintes récemment et qu’il a fait du lobbying pour que davantage d’agents municipaux se rendent au parc pendant les mois où l’on anticipe un achalandage plus important.

Récemment, trois agents ont été envahis par des fêtards au cours d'un incident survenu en soirée, selon le conseiller. Un des agents a même démissionné sur le champ, toujours selon M. Brockington.

Il y a eu des DJ professionnels qui ont annoncé sur les réseaux sociaux qu’ils allaient s’installer et performer au pavillon, a soutenu le conseiller municipal. J’y suis allé même à 20 h, 21 h [et j’ai vu] 500 personnes concentrées au même endroit. Nous avons eu des feux d’artifice probablement 12 nuits de suite.

Riley Brockington porte un masque en entrevue.

Le conseiller municipal du quartier Rivière, Riley Brockington (archives)

Photo : Radio-Canada

Je veux que le parc soit utilisé, je suis heureux qu’il soit bien utilisé. Mais nous avons aussi besoin d’un minimum de respect des visiteurs.

Une citation de :Riley Brockington, conseiller municipal du quartier Rivière

Le conseiller municipal a affirmé que la nouvelle mesure a connu un succès vendredi soir. Il mentionne que des résidents du secteur l’ont informé que même si de la musique forte pouvait être entendue, le bruit a cessé à 21 h.

M. Brockington a précisé que l’initiative se concentrera davantage sur l’éducation que la distribution d’amendes.

Avec les informations de Natalia Goodwin de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !