•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marie-Hélène Thibault dans l’univers de Simon Boulerice

Cet été, Marie-Hélène Thibault joue dans une pièce de Simon Boulerice.

La femme est en face de quelqu'un non identifié, elle le pointe du doigt en éclatant de rire.

La comédienne Marie-Hélène Thibault

Photo : Julie Mainville

Radio-Canada

Marie-Hélène Thibault, qu'on connaît pour ses rôles marquants dans Catherine et L'heure bleue, est au cœur de la distribution de la nouvelle pièce de Simon Boulerice : Nous nous sommes tant aimés.

Comment décrire une pièce de Simon Boulerice? Il y a toute sa fantaisie et sa capacité de faire parler des jeunes. Je pense qu'il se sent encore bien proche de sa jeunesse. Il a aussi une capacité de se plonger dans ce que sa jeunesse a été pour lui, dans ce que le secondaire a fait de lui, explique Marie-Hélène Thibault en entrevue avec René Homier-Roy à Culture club.

portrait de l'homme sur un plateau de télévision.

Simon Boulerice

Photo : Pamplemousse média

La comédienne ajoute que l’expérience de Simon Boulerice comme chroniqueur à la radio est présente dans l’histoire de cette pièce.

Mon personnage est à la fois une chroniqueuse culturelle, une critique de cinéma, une potineuse et une brillante analyste de la société. Elle a de nombreuses connaissances et aussi un côté "l’art m’a sauvée".

Une citation de :Marie-Hélène Thibault

L’histoire de la pièce se déroule de nos jours, mais aussi dans les années 1980 et 1990. Cela implique donc le port de perruques et des changements de costumes pour passer d’une époque à une autre.

Les personnages ont la fin de la quarantaine, et on les voit aussi lors de leur bal des finissants. On peut voir comment ils ont évolué ou pas. Mon personnage doit se changer très rapidement, car je suis la narratrice, maître de cérémonie et conteuse; celle qui a convié les gens à venir voir ce groupe d’humains. Mon costume des années 1990 est sous mon costume de 2021. C’est comme si elle portait le poids et la souffrance que le personnage a vécus lors du secondaire. C’est symboliquement intéressant, raconte Marie-Hélène Thibault.

La radio, une inspiration

Pour interpréter ce rôle, Marie-Hélène Thibault s’est inspirée de plusieurs personnalités de la radio : Un croisement entre Marie-Louise Arsenault, Catherine Perrin et Le sac de chips, mais aussi de Christiane Charette, qui aime avoir des détails croustillants et qui s’intéresse à autre chose.

La comédienne apprécie la radio, qu’elle écoute beaucoup; un média qu’elle trouve merveilleux et qui laisse de la place à l’imagination.

Cette nouvelle pièce de Simon Boulerice sera présentée au Petit Théâtre du Nord, nouvellement installé à Boisbriand dans une ancienne église, du 17 juin au 14 août 2021. Outre Marie-Hélène Thibault, la distribution comprend Louise Cardinal, Luc Bourgeois, Sébastien Gauthier et Mélanie St-Laurent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !