•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID force à nouveau l'annulation de l'Expo agricole de Beauce

Un gros plan sur la tête d'un cheval brun portant une bride

Environ 400 vaches, veaux et chevaux participent à l'Expo agricole de Beauce chaque année.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Pour la deuxième année consécutive, la COVID a raison du plus important événement agricole de Beauce. Avant l’avènement de la pandémie, rien, en 55 ans d’existence, n’avait pourtant réussi à interrompre l’Expo agricole.

C’est crève-cœur, concède la présidente de l’événement, Dany Champagny, forcée d’annuler pour un second été de suite le rassemblement.

Il s’agit d’un autre coup dur pour la petite communauté de Saint-Honoré-de-Shenley, qui voit défiler, lors des cinq jours de l’Expo agricole, quelque 7000 personnes dans ses commerces.

C’est autant de monde qui vont dans les campings, les motels, qui font leur épicerie, qui remplissent leur réservoir d’essence dans les stations-service, souligne Dany Champagne.C’est aussi une occasion de nous rassembler qui est à nouveau perdue.

L’incertitude entourant les consignes sanitaires à respecter explique en grande partie l’abandon de l’Expo agricole 2021.

Depuis février, on fait des rencontres Zoom, on discute et une journée c’est oui, une journée c’est non. [...] En n’ayant pas assez de consignes, on a fait : ‘’dans quoi on s’embarque, là?’’ On ne veut pas se faire pointer du doigt, avoir une amende et se faire dire : vous n’avez pas respecté les consignes.

Une citation de :Dany Champagne, présidente de l'Expo agricole de Beauce

Il était, de toute façon, trop tard pour entamer des démarches à deux mois de l’événement.

Les éleveurs n’ont pas préparé leurs bêtes pour l’expo. D’habitude, ils travaillent dès le début de l’année pour le faire, explique Dany Champagne. En ce moment, les éleveurs s’occupent du foin, ils n’ont pas la tête à ça.

L’organisation aussi accuse du retard dans ses préparatifs, les restrictions sanitaires ayant repoussé le début des démarches pour trouver des commanditaires, embaucher des kiosques alimentaires et obtenir les permis nécessaires.

Rares seront d’ailleurs les expositions agricoles au Québec, cet été. Saint-Isidore a déjà annoncé l’annulation de son événement. Le village de Brome aussi, qui devait accueillir l’exposition agricole provinciale à la fin de l’année, écrit sur Facebook avoir pris la difficile décision de ne pas organiser son Expo-Brome 2021.

Au-delà des conséquences économiques, c’est aussi une opportunité de se retrouver et d’encourager la relève qui est, à nouveau, perdue.

Nous, à Saint-Honoré, on laisse une large place à la relève, avec des concours spécialement dédiés aux enfants, souligne Dany Champagne. On sait que c’est difficile d’attirer les jeunes dans des carrières agricoles.

La présidente de l’Expo agricole de Beauce promet que l’événement aura lieu en 2022. Pourvu que la pandémie soit derrière nous, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !