•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d'Alex Farcelais dans un accident : service d'aide à venir dans les écoles

Alex Farcelais.

Le jeune homme est mort dans un accident impliquant cinq personnes mineures. Le conducteur avait les facultés affaiblies.

Photo :  Facebook

Radio-Canada

Les proches d'Alex Farcelais, 17 ans, mort samedi dans un accident de la route possiblement lié à la consommation d'alcool à Drummondville, ne seront pas laissés à eux-mêmes. Le Centre de services scolaire (CSS) des Chênes assure qu'il rendra disponible un service d'aide pour les personnes touchées.

Dans un premier temps, nos meilleures pensées vont à la famille de la victime et à tous ses proches. Nous leur souhaitons toute la sérénité et tout le réconfort possibles pour surmonter cette tragédie innommable, soutient le directeur général du CSS des Chênes, Lucien Maltais.

Celui-ci assure d'ailleurs qu'il collaborera de près avec les directions des quatre établissements scolaires touchés par cet incident. Les ressources nécessaires seront mises à la disposition des jeunes dès le retour en classe, lundi.

Nous pensons aussi à ceux qui étaient en compagnie de la victime lors de l’accident, ainsi qu’à leurs familles. Eux aussi auront besoin de beaucoup de soutien.

Une citation de :Lucien Maltais, directeur général du CSS des Chênes

Il y a des ramifications à tout ça, il y a des fratries. Donc il faut s'assurer que tous les élèves qui étaient en lien de près ou de loin avec cet accident-là soient rencontrés s'ils en ont besoin, reçoivent les services de psychologues s'ils en ont besoin. Tout ça s'est mis en branle assez rapidement samedi, ajoute le directeur adjoint du service des communications du CSS, Bernard Gauthier.

Une jeune fille se recueille près de l'arbre où la collision est survenue. Derrière elle, une quinzaine d'autres jeunes regardent vers elle.

Des amis et connaissances de la jeune victime se sont réunis samedi soir en son honneur.

Photo : Philippe Grenier

À quelques semaines des vacances estivales et après une année scolaire des plus particulières, c'est l'incompréhension totale chez ces adolescents de Drummondville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !