•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François Legault dévoile un plan d'action pour la jeunesse de 300 M$

François Legault et Samuel Poulin se tiennent debout derrière des lutrins.

Le premier ministre du Québec, François Legault (droite), en compagnie de son adjoint parlementaire pour le volet jeunesse, le député Samuel Poulin.

Photo : Radio-Canada / Olivier Lefebvre

Radio-Canada

Le premier ministre François Legault et son adjoint parlementaire pour le volet jeunesse, le député Samuel Poulin, ont procédé dimanche au dévoilement du nouveau Plan d'action jeunesse 2021-2024 du gouvernement caquiste, qui est doté d’une enveloppe budgétaire de 300 millions de dollars pour les trois prochaines années.

Venant compléter la Politique québécoise de la jeunesse 2030 annoncée en 2016, ce plan pourrait rejoindre jusqu'à 500 000 jeunes, selon les estimations de François Legault.

Après la pandémie, on a l’occasion de bâtir un Québec plus autonome, plus innovant, plus vert. On a l’occasion de bâtir une nouvelle économie avec des emplois payants et stimulants dans toutes nos régions. Ce Québec-là, on veut le bâtir avec nos jeunes, a déclaré M. Legault.

Le député Samuel Poulin a de son côté parlé d'un plan qui a été réfléchi par et pour les jeunes. Selon lui, il s'agit d'une initiative qui tombe à point. Ce plan vise à répondre à tous les jeunes, qu’ils se trouvent à Montréal, en Gaspésie, en Chaudière-Appalaches ou en Abitibi, a-t-il dit.

Résultat d'une consultation nationale avec plus de 3000 personnes, cette stratégie viendra en aide aux 15 à 29 ans, l'un des groupes les plus affectés psychologiquement par les répercussions de la pandémie de COVID-19.

Notre jeunesse, elle est vaste, elle est curieuse et elle est citoyenne du monde. Notre plan est basé sur le présent et sur l’avenir.

Une citation de :Samuel Poulin, député et adjoint parlementaire pour le volet jeunesse

Aux cinq axes d'intervention déjà présents dans le plan précédent (emploi, entrepreneuriat, éducation, santé, citoyenneté) s'ajouteront l'environnement et la culture, où seront investies des sommes dans des organismes et des mesures.

Au Québec, et partout dans le monde, la pandémie a amené une explosion du nombre de personnes, en particulier les jeunes, qui ont des problèmes de santé mentale, a souligné M. Legault.

Environnement et culture

À propos du volet consacré à l'environnement, le député Poulin a eu cette explication : Notre génération est celle qui a éveillé ses parents et ses grands-parents à l’importance des enjeux environnementaux. Des comités d'élèves seront mis sur pied pour concevoir des projets environnementaux en milieu scolaire.

Concernant le volet voué à la culture, M. Poulin souhaite faire rayonner davantage celle d'ici. On veut consommer plus de produits québécois sur le web, entre autres, et à la télé. Oui, c’est beau les plateformes américaines, mais on a des artistes assez incroyables. Alors, on veut faire en sorte qu’on puisse avoir plus facilement accès à notre culture. Et cela s’ajoute […] à l’importance de la langue française, a-t-il déclaré.

Le premier ministre Legault a insisté sur l'importance de la valorisation de la langue française chez les jeunes.

Il y a du travail à faire pour que les jeunes comprennent la vulnérabilité de notre langue en Amérique du Nord, a-t-il exprimé, en notant qu'une campagne pour promouvoir le français fait partie des nouvelles mesures annoncées.

Soyez fiers de brandir le français comme un drapeau qui nous rend uniques en Amérique du Nord.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Ce plan vise aussi à permettre aux jeunes de contribuer à la relance économique post-pandémique, en dégageant des opportunités importantes grâce à des mesures pour les aider à trouver un emploi.

Nouvelles mesures

Parmi les nouvelles mesures concrètes, le ministre a mentionné un partenariat avec Télé-Québec et le ministère de la Culture pour déployer le projet Mammouth été la signature d’une entente historique avec Tel-Jeunes pour l’accessibilité à leurs services.

Évidemment, lorsque les lignes sont engagées, on doit pouvoir y répondre. C’est 4,5 M$ quand même qu’on investit aujourd’hui pour favoriser Tel-Jeunes, a-t-il détaillé.

Le député a énuméré quelques-unes des mesures du plan qui lui tiennent à cœur : éducation financière, salons du livre jeunesse, éducation aux médias ou le programme de rénovation des infrastructures jeunesse.

Au cours des dernières années, nos maisons des jeunes ont manqué d’amour. On investit des sommes importantes pour que les jeunes puissent s’y rassembler, a-t-il précisé.

En terminant sa présentation, le député caquiste a lancé ce message à la jeunesse québécoise : Faites-vous confiance. Tous les rêves sont possibles au Québec. On est un des meilleurs endroits au monde pour pouvoir réaliser ses rêves. Soyez fiers de vous. Et nous souhaitons qu’à terme vous soyez encore plus fiers d’être Québécois.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !