•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination: la cible de 75 % n’est toujours pas atteinte au N.-B.

Une infirmière prépare une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech.

Une infirmière prépare une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

74,6 % de la population admissible au vaccin a reçu au moins une première dose au Nouveau-Brunswick. Il s’agit d’une augmentation de 0,4 % par rapport à samedi.

L’objectif de vaccination de 75 %, qui déclenchera la première phase de réouverture de la province, se rapproche, mais n’est toujours pas atteint.

Ces assouplissements comprennent notamment l'élimination de la bulle de 15 personnes et la réouverture des frontières de l'Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador, le comté de Cumberland en Nouvelle-Écosse qui comprend la municipalité d'Amherst et les régions d'Avignon et du Témiscouata, au Québec.

517 265 citoyens du Nouveau-Brunswick se sont fait vacciner.

Barrières

Jennifer Russell reconnaît qu'il y a des barrières qui ralentissent la progression de la vaccination. Elle raconte avoir fait le tour de ses contacts pour demander à ceux qui ne se sont pas fait vacciner, la raison pour laquelle ils avaient fait ce choix.

La médecin hygiéniste en chef Dre Jennifer Russell montre un graphique lors d'un point de presse le 7 juin 2021.

La médecin hygiéniste en chef Dre Jennifer Russell montre un graphique avec les taux de vaccination par groupes d'âge au Nouveau-Brunswick. (photo d'archive)

Photo : gouvernement du Nouveau-Brunswick

Un de mes amis a dit qu’il avait peur des aiguilles et peur du vaccin. Une autre personne a dit que c’était parce qu’il travaillait chaque jour et qu’il n’avait pas le temps.

On sait qu’il y a des barrières et c’est un peu de toutes ces choses combinées.

Une citation de :Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du N.-B.

Elle indique toutefois que les cliniques se sont adaptées, notamment en ajoutant des heures en soirées.

Ça nous aiderait si tout le monde encourageait leurs voisins, leurs amis, leur famille, leurs employés, leurs employeurs de se faire vacciner.

Selon elle, la balle est toujours dans le camp de la population. La capacité est là, les doses sont là, on a besoin des bras.

Cliniques de vaccination sans rendez-vous dimanche et lundi

Dimanche 13 juin

  • Moncton: Colisée de Moncton, de 11 h 30 à 14 h 30
  • St. Stephen: centre civique Garcelon, de 11 h à 18 h

Lundi 14 juin

  • Bathurst: Centre K.C. Irving, de 12 h 30 à 19 h 15
  • Edmundston: Salle des Chevaliers de Colomb, Saint-Jacques, de 10 h à 12 h
  • Moncton: Colisée de Moncton, de 12 h à 15 h
  • St. Stephen: centre civique Garcelon, de 11 h à 19 h
  • Sussex: Légion, de 17 h à 19 h
  • Quispamsis: Qpelx, de 17 h à 19 h

Un dernier petit coup de plus

La province espérait atteindre un taux de 75% il y a de cela une semaine. Toutefois, avec quelques dixièmes de point de pourcentage manquant, l’objectif de vaccination est à portée de main.

On donne le temps au système de fonctionner, je ne suis pas inquiète, on va l’atteindre peut-être demain., explique une citoyenne venue faire les courses à la Coop de Dieppe.

J’ai hâte de sortir de la province!, lance Jean-Pierre LeBlanc, un autre citoyen devant la Coop. On prend bien ça pareil, ça a été une grosse année.

Manipulation d'une seringue et du vaccin contre la COVID-19.

Manipulation d'une seringue et du vaccin contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Il nous manque 0,4%, je pense qu’on est proche. Un dernier petit coup de plus et on va se rendre!, ajoute un jeune homme de Dieppe.

Surtout pour ma famille qui habite au Québec, je trouve ça long avant que les choses avancent pour qu’ils viennent nous voir, mais en même temps on est patient, partage la femme qui l’accompagne. Ça nous laisse le moral jusqu’à ce qu’on l’atteigne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !