•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gel de mai a abîmé 17 % des vignes cultivées au Québec

Du raisin pousse sur une vigne, sous le soleil.

Les jeunes vignes ont davantage souffert du froid que celles arrivées à maturité.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le gel du mois de mai a endommagé 17 % des vignes cultivées au Québec, selon un sondage mené par le Conseil des vins du Québec. Près de la moitié des vignerons de la province disent avoir subi les contrecoups de Dame Nature, au point où certains domaines mettront quelques années à s’en remettre. 

Parmi les 62 vignobles qui ont répondu au sondage, près du tiers indique avoir perdu au moins 25 % de leur récolte en raison des nuits de grand froid survenues à la fin du mois dernier.

Le gel a même entraîné la perte totale de 9 % des vignes du Québec, selon une analyse du Conseil des vins du Québec. 

Les déboires climatiques auront des répercussions sur le millésime 2021, selon le CVQ. Dans certains vignobles, leurs effets pourraient se faire ressentir pendant des années.

Le Conseil des vins note que les vignes plus jeunes ont moins bien résisté au froid. Un répondant a indiqué que les vignes endommagées sont des plants d’un an qui ne sont pas en production. Les autres matures, à côté, ont très bien résisté.

Le gel a particulièrement affecté un secteur qui commence au sud Dunham, recouvre la région de Brome-Missisquoi et qui s’étire jusqu’à Sherbrooke et jusqu’au sud de Victoriaville.

Il est à noter que 83 % des vignes québécoises n’ont pas ou peu subi de dommages à la suite de ces épisodes de gel printanier.

Toutefois, en termes de vignobles affectés, le coup de sonde réalisé par le CVQ indique que 44 % des vignerons doivent aujourd’hui composer avec les conséquences du grand froid.

Ce début de saison difficile dans le secteur viticole québécois succède à une année de ventes record pour les vignerons d’ici.

L’an dernier, la SAQ a observé une demande fulgurante pour les produits du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !