•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID longue : l'Ontario pourrait faire face à un « tsunami » de patients

Une femme en entrevue à la télévision

Selon la Dre Alexandra Rendely, « toute personne à tout âge peut être affectée à long terme » par la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / CBC News

Radio-Canada

Selon des médecins et des chercheurs, il existe une liste d'attente de plus en plus longue de patients qui ont besoin d'un traitement pour des symptômes à long terme après leur guérison de la COVID-19.

Selon la Dre Alexandra Rendely, médecin à l'Institut de réadaptation de Toronto - qui fait partie du University Health Network [Réseau universitaire de santé, traduction libre] – entre 10 et 20 % des patients qui ont contracté la COVID-19 se remettent du virus mais souffrent de symptômes à long terme.

Il y avait des milliers de cas par jour en mars, avril et mai en Ontario, avec un pic de plus de 4000 cas quotidiens en avril. La Dre Rendely s'attend à ce que beaucoup des personnes qui se sont rétablies aient des effets à long terme.

En septembre, nous allons avoir un tsunami de patients qui vont avoir besoin d'un soutien continu en matière de réadaptation, a-t-elle déclaré.

Actuellement, nous n'avons pas assez de main-d'œuvre, de capacités ou de cliniques disponibles pour traiter tous ces patients.

Soutien physiologique possible

La Dre Rendely fait partie d'une équipe du University Health Network qui a lancé, à l'été 2020, un programme de réadaptation virtuelle pour les patients qui ont contracté, puis se sont rétablis de la COVID-19.

Les symptômes à long terme peuvent toucher n'importe qui, des personnes qui ont été hospitalisées dans une unité de soins intensifs avec le COVID-19 aux personnes qui avaient des symptômes légers au début, selon elle.

Il est très difficile de prédire le degré de symptômes. N'importe qui, à n'importe quel âge, peut être affecté à long terme, a-t-elle déclaré.

La Dre Rendely explique que son équipe examine le rythme cardiaque, les muscles, la respiration, l'humeur et d'autres indicateurs des patients afin de créer un plan de traitement sur mesure pour eux. Les symptômes les plus fréquents sont la fatigue accablante et des difficultés de concentration, selon elle.

"Avez-vous recommencé à faire de l’exercice? Le simple fait de marcher entraîne-t-il de la fatigue et des limitations fonctionnelles?" Ce sont ce type de questions que nous posons aux patients, a-t-elle ajouté.

Les patients sont généralement traités par des physiothérapeutes et des ergothérapeutes pendant quatre à cinq séances, et environ un tiers d'entre eux ont également besoin du soutien d'un travailleur social, a précisé la Dre Rendely. Elle a ajouté qu'il peut également être difficile sur le plan psychologique de s'adapter à la vie avec les symptômes de la COVID longue.

Nous observons des cas de dépression, d'anxiété et de stress post-traumatique chez certains patients, a-t-elle déclaré. Nous ne pouvons pas aider le corps à fonctionner sans nous occuper aussi du cerveau.

L'Institut de réadaptation de Toronto finance le traitement, ce qui signifie qu'il est gratuit pour les patients. La Dre Rendely affirme que l’équipe essaie d'augmenter son financement pour servir plus de patients, car la plupart des traitements d'ergothérapie et de physiothérapie ne sont pas couverts par l'assurance maladie de l'Ontario.

Pour les patients qui n'ont pas les ressources financières nécessaires, nous ne pouvons pas toujours les envoyer dans la communauté avec une ordonnance pour de la physiothérapie, dit-elle.

Plus de 100 symptômes possibles

La Dre Angela Cheung a donné des consultations à des centaines de patients qui ont contracté la COVID-19. Elle est co-investigatrice principale de l'étude de cohorte prospective canadienne COVID-19 (CANCOV), qui étudie les résultats un an après l’infection initiale de plus de 1300 patients.

Il y a plus d'une centaine de symptômes que peuvent présenter les patients qui ont la COVID longue, a déclaré la Dre Cheung, qui est professeure de médecine à l'Université de Toronto.

Les plus courants sont la fatigue, le brouillard mental, l'essoufflement, l’arythmie cardiaque et les difficultés à dormir.

La Dre Cheung ajoute que les patients affectés par la fatigue ne se sentiront pas tout à fait comme d'habitude et peuvent trouver que des activités comme monter les escaliers ou préparer le dîner les épuisent totalement.

Elle a ajouté qu'il y a encore beaucoup d’inconnus à propos de la COVID longue. Souvent, les professionnels de la santé apprennent en même temps que les patients. Elle a ajouté qu'elle espérait que les gouvernements du pays réfléchissent longuement à une façon de gérer cette pandémie post-pandémique.

La Dre Cheung et ses collaborateurs prévoient d'étudier la façon dont ces symptômes affectent certains groupes plus que d'autres, comme les groupes racialisés, les communautés autochtones ou les sans-abri, a-t-elle précisé.

Avec les informations de CBC News

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !