•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les députés d'Abitibi-Témiscamingue dressent leur bilan parlementaire

Le Salon de l'Assemblée nationale.

La Coalition avenir Québec a retiré son appui à la création d'un comité indépendant qui aurait été chargé de fixer les conditions de travail des députés.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Les députés de l'Abitibi-Témiscamingue ont quitté vendredi Québec pour la fin de la session de l'Assemblée nationale.

Une session qui a été marquée par la troisième vague de COVID-19, mais pas seulement.

Le ministre régional, député d'Abitibi-Est Pierre Dufour rappelle que plusieurs dossiers ont aussi retenu l'attention en région notamment la santé et les CPE.

Il y a aussi le débat entourant les acériculteurs, mais également le dossier des aires protégées.

Pierre Dufour a d'ailleurs été la cible de plusieurs critiques dans ce dossier affirme qu'il n'a pas bloqué la création de ces espaces et que son gouvernement n'a pas abandonné les aires protégées.

On a du travail à faire. Pourquoi qu'on a du travail à faire ? Parce que des fois on parle avec des MRC, des maires de certaines villes qui nous disent qu'il faut revoir certaines actions que certaines parties à l'époque voulaient poser. On vous demande de recalculer ceci, de revoir tel élément, explique le ministre.

Les environnementalistes parlent souvent du lobby forestier, mais vous avez aussi un lobby environnemental, et nous au ministère des Forêts de la Faune et des Parcs, on essaie d'être en harmonisation avec l'ensemble des usagers [...] Nous on a à faire un travail d'équilibre entre tout ça. J'ai à écouter tous ces gens-là, mentionne Pierre Dufour.

Le ministre rappelle également les annonces de projets pour plusieurs municipalités de la région, notamment Amos, Val-d'Or et Rouyn-Noranda.

La députée de Québec solidaire pour Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien n'a pas chômé non plus.

Elle évoque le travail de son groupe dans le dossier de la crise du logement et du code d’éthique de l'Assemblée nationale, en allusion au ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon et au rapport de la commissaire à l’éthique, Ariane Mignolet.

Pour les dossiers régionaux, elle retient surtout celui de la santé. C’est sûr que c un dossier qui se poursuit, on a obtenu des gains notamment la reconnaissance de la nécessité de maintenir des services de proximité en obstétriques sur l’ensemble le du territoire québécois, dit-elle. On n'a pas réussi à faire reconnaitre la crise qui touche particulièrement les réseaux de la santé en Abitibi-Témiscamingue, néanmoins il y a des choses qui bougent, il y a un canal de communication qui est établi avec le ministre de la Santé Christian Dubé sur cet enjeu-là. Donc on va poursuivre les représentations.

L'Assemblée nationale a ajourné ses travaux jusqu'au mardi 14 septembre 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !