•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le secteur agricole se prépare à la saison des feux de forêt dans l'Okanagan

Une montagne en flammes avec beaucoup de fumée.

L'incendie du mont Christie au sud de Penticton a forcé l'évacuation de centaines de maisons et de plusieurs établissements vinicoles au cours de l'été 2020. (Archives)

Photo : Ellie Sigouin

Radio-Canada

Le secteur agricole du sud de l'intérieur de la Colombie-Britannique se prépare à une saison des feux de forêt potentiellement grave après un printemps inhabituellement sec. Les équipes de pompiers surveillent de près les prévisions météorologiques.

Le sud de l'intérieur de la province a reçu considérablement moins de pluie que d'habitude ce printemps, selon le Service des feux de forêt de la Colombie-Britannique. Kelowna et Vernon ont établi des records de faibles précipitations printanières et Kamloops a connu son deuxième printemps le plus sec en plus de 100 ans.

Le service indique que les précipitations des trois prochaines semaines seront essentielles. Elles permettront à ces régions et au reste de la province d'avoir une idée de la gravité potentielle de la saison des feux de forêt.

Nous dépendons principalement d'un niveau adéquat de précipitations au printemps, en particulier en juin, explique l'agente d'information Erika Berg, de BC Wildfire.

Ça peut vraiment influencer la saison des incendies à venir, notamment en matière d’humidité des combustibles combinée au potentiel d'événements de foudre.

Vendredi, les prévisions indiquaient peu de pluie à venir. Le temps sec et chaud devrait se poursuivre en juin dans le sud de la rivière Thompson et l'Okanagan, selon le service.

Les planificateurs d'urgence de la région encouragent les agriculteurs et les éleveurs à se préparer à ce qui pourrait être une saison des incendies chargée.

Cette semaine, le district régional d'Okanagan Similkameen a organisé un séminaire sur la préparation aux incendies de forêt pour les producteurs agricoles.

La clé pour se préparer à un incendie de forêt est de se préparer, d'avoir un plan, soutient Erick Thompson, du district régional.

Il est vraiment important de faire savoir aux producteurs agricoles ce qu'ils doivent faire à l'avance. Tout, de la mise à l'abri du bétail aux cultures et aux infrastructures.

La viticultrice Evelyn Campbell sait très bien à quel point un feu de forêt peut perturber une entreprise. L'été dernier, son vignoble, Blasted Church Vineyards, au sud de Penticton, a été menacé par l'incendie du mont Christie.

Nous ne nous attendions vraiment pas à ce que ça se propage, donc quand c'est arrivé, c'était surréaliste, se souvient Mme Campbell. Finalement, nous avons reçu l'avis d'évacuation.

Mme Campbell est reconnaissante que les pompiers aient pu maîtriser l'incendie et sauver son vignoble, mais elle ne veut pas revivre ce stress.

Voir toute la colline s'enflammer du jour au lendemain, c'était assez effrayant.

Plus de 300 feux de forêt ont éclaté en Colombie-Britannique depuis le 1er avril, selon le service de lutte aux feux de forêt BC Wildfire. C'est un nombre plus élevé qu'à l'habitude à cette période de l'année, et ce, même si les incendies ont été d'une intensité moyenne plus faible que lors des saisons précédentes.

Avec les informations de Brady Strachan, Daybreak South, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !