•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poutine espère que Biden sera moins impulsif que Trump

 Un homme assis à un bureau devant la caméra.

Le président russe Vladimir Poutine le 9 juin dernier. Il doit rencontrer le président américain Joe Biden à Genève le 16 juin.

Photo : via reuters / SPUTNIK

Agence France-Presse

Vladimir Poutine a dit vendredi espérer que son homologue américain Joe Biden se montrerait moins impulsif que son prédécesseur Donald Trump, à quelques jours du très attendu premier sommet entre les deux chefs d'État.

Lors d'un entretien à la chaîne américaine NBC News, le président russe a décrit Joe Biden comme un carriériste ayant passé sa vie en politique, tandis que Donald Trump, un individu talentueux et haut en couleur.

J'ai grand espoir que, oui, il y aura certains avantages, certains inconvénients, mais qu'il n'y aura plus de manoeuvres impulsives de la part du président américain en exercice.

Une citation de :Vladimir Poutine, président russe (selon une traduction fournie par NBC News)

Joe Biden devrait soulever plusieurs récriminations américaines auprès de Vladimir Poutine, dont les soupçons d'ingérence russe dans les élections américaines et les cyberattaques, lors du sommet à Genève à la fin de son premier voyage international.

Vladimir Poutine a ouvertement reconnu qu'il soutenait Donald Trump en 2016. Le milliardaire républicain a à plusieurs reprises exprimé son admiration pour le dirigeant russe et a notoirement semblé accepter ses dénégations quant à une éventuelle ingérence électorale.

Le comportement machiste de Joe Biden

Quant à l'épithète de « tueur » choisi par Joe Biden pour le qualifier à la lumière d'une série d'assassinats, dont celui de l'opposant russe Boris Nemtsov, le maître du Kremlin y a vu le résultat du comportement machiste propre à Hollywood.

Un tel discours fait partie de la culture politique américaine où cela est considéré comme normal. Mais pas ici, au fait. Ce n'est pas considéré comme normal ici, a-t-il dit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !