•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cheffe des verts « a fait une erreur », dit Elizabeth May

L’aile québécoise du Parti vert demande à la cheffe Annamie Paul de quitter son poste, mais celle-ci n’a pas l’intention de le faire.

Annamie Paul.

Après avoir perdu le tiers de sa députation aux Communes, la cheffe des verts Annamie Paul est pressée par certains de quitter son poste.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Elizabeth May, députée et ancienne leader du Parti vert, a encore du mal à encaisser le départ de sa collègue Jenica Atwin vers la famille libérale.

C’est un vrai cauchemar, dit-elle en entrevue téléphonique à Radio-Canada, clairement ébranlée. J’ai l’impression que quelqu’un de ma famille est décédé.

Dans un coup d’éclat, le ministre Dominic LeBlanc a annoncé jeudi à Fredericton que Mme Atwin – l’une des trois représentantes des verts au Parlement et la seule de l’extérieur de l’île de Vancouver – siégerait maintenant dans le camp libéral.

Elizabeth May blâme entre autres Noah Zatzman, un proche conseiller d’Annamie Paul, pour ce qu’elle qualifie de désastre. La question israélo-palestinienne est au cœur de cette affaire.

Les trois députés en conférence de presse.

Les députés Paul Manley, Elizabeth May et Jenica Atwin, celle qui allait rejoindre le Parti libéral. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Le 11 mai dernier, Jenica Atwin exprimait sur Twitter sa solidarité envers les Palestiniens : Je condamne les frappes aériennes invraisemblables sur Gaza. Mettons fin à l’apartheid! Son collègue, le député vert de Nanaimo-Ladysmith Paul Manley, avait quant à lui qualifié l’éviction de Palestiniens à Jérusalem-Est de nettoyage ethnique.

Le 14 mai, M. Zatzman accusait plusieurs politiciens, y compris des députés du Parti vert, de discrimination et d’antisémitisme. Nous allons travailler pour vous défaire, a-t-il menacé sur Facebook.

D'après Elizabeth May, les propos de Noah Zatzman à l’égard de Jenica Atwin et de Paul Manley étaient complètement inacceptables et ont mené la députée de Fredericton vers la sortie. Elle ne comprend pas pourquoi Annamie Paul n’a pas demandé à son conseiller de présenter des excuses.

Annamie Paul a fait une erreur, lance Mme May, qui pense que la cheffe des verts aurait dû se défaire de M. Zatzman il y a plusieurs semaines, même si c’est un ami de longue date.

En point de presse vendredi, Annamie Paul a expliqué que Noah Zatzman ne travaillait plus comme conseiller auprès d’elle.

M. Zatzman a décliné notre demande d’entrevue.

Les deux politiciens arrivent à une conférence de presse.

Dominic LeBlanc et Jenica Atwin, qui s'apprêtait à annoncer qu'elle quittait le Parti vert pour rejoindre le camp libéral.

Photo : La Presse canadienne / Kevin Bissett

La démission d'Annamie Paul réclamée

Quand il lui est demandé si Mme Paul doit rester cheffe de la formation, Elizabeth May répond qu’elle a besoin de temps pour réfléchir et discuter avec ses collègues, parce que c’est un moment de crise.

L’aile québécoise du Parti vert, qui regroupe les associations de circonscriptions électorales dans la province, va plus loin et demande la démission de Mme Paul.

Le rôle d’un chef, c’est de retenir nos députés. Et là, Annamie Paul n’a rien fait pour [ça].

Une citation de :Daniel Green, membre de l'aile québécoise et ancien chef adjoint du Parti vert du Canada

Daniel Green, qui a été chef adjoint du parti pendant cinq ans, ne comprend pas pourquoi Mme Paul n’a pas fait amende honorable et n'a pas présenté des excuses pour les propos de Noah Zatzman.

Une source haut placée au sein des verts, qui n’est pas autorisée à parler publiquement de la question, estime que sa formation vient de reculer de 10 ans en quelques jours. Selon cette source, Jenica Atwin était une star montante et certains la voyaient même comme une cheffe en devenir.

Elle aussi souhaite le départ de Mme Paul.

Annamie Paul lève les bras en signe de victoire.

Annamie Paul, lors de son élection comme cheffe du Parti vert en octobre 2020.

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Annamie Paul, qui n'est en poste que depuis octobre dernier, rétorque qu’elle n’a nullement l’intention de quitter ses fonctions.

Notre parti a eu une course à la chefferie [l’an dernier]. C’était une course très longue [...] et j’ai gagné l’élection avec un grand mandat.

Une citation de :Annamie Paul, cheffe du Parti vert du Canada

Mme Paul, qui n’a pas de siège au Parlement, se dit déçue d’avoir perdu le tiers de sa députation, mais elle ajoute que les verts ne sont pas le premier parti à avoir perdu un député et nous ne serons pas le dernier.

Au sujet des déclarations de Noah Zatzman sur les médias sociaux, Annamie Paul affirme que sa formation politique croit au dialogue.

À aucun moment durant son point de presse elle n’a condamné les propos de son ancien proche conseiller.

Je cherche toujours à être positive et à travailler de manière collaborative. [...] Si je n'ai pas quelque chose de positif à dire, je ne dis rien du tout, a-t-elle ajouté.

Elizabeth May derrière un pupitre.

Elizabeth May a été cheffe du Parti vert du Canada de 2006 à 2019. Elle reste députée de Saanich-Gulf Islands, sur l'île de Vancouver.

Photo : Benoit Roussel

Annamie Paul semble aussi avoir une lecture différente de ce qui a mené Jenica Atwin vers la sortie.

Pour elle, la députée de Fredericton a eu des contacts avec le Parti libéral avant que le désaccord interne sur la question israélo-palestinienne n’éclate sur les médias sociaux.

Or, en entrevue à Radio-Canada, Mme Atwin assure que ce contact a eu lieu le 16 mai, soit deux jours après la sortie de M. Zatzman sur Facebook. Un ami qu'elle a en commun avec le ministre libéral Dominic LeBlanc s'est alors adressé à elle. Le 21 mai, elle a pris un premier café avec M. LeBlanc. Mais avant le 11 mai, elle n’avait aucunement l’intention de rejoindre le Parti libéral, affirme-t-elle.

Jenica Atwin dit avoir été blessée par ce qu’elle appelle les attaques personnelles de M. Zatzman.

Elle soutient qu'elle a tenté de parler seule à seule avec Annamie Paul après le 14 mai, mais que sa demande est restée sans réponse.

Malgré les rebondissements des derniers jours, Elizabeth May espère que Mme Atwin reviendra un jour au sein de la formation écologiste.

C’est un moment tellement difficile pour le Parti vert, convient-elle, mais ce n’est pas la mort du Parti vert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !