•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

200 nouvelles unités pour personnes aînées pourraient être construites à Trois-Pistoles

La façade du Manoir Héritage de Trois-Pistoles.

Le Manoir Héritage de Trois-Pistoles (archives).

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

Les aînés du Bas Saint-Laurent pourraient bientôt avoir un nouveau toit, à Trois-Pistoles. Le Manoir Héritage aurait un projet d’agrandissement majeur dans ses cartons, qui permettrait d’ajouter 200 nouvelles places en résidence privée pour aînés (RPA) dans la région.

L'entreprise Gestion RPA, propriétaire de la résidence, aurait l'intention d'investir plus de 23 millions de dollars dans ce projet immobilier. Selon l'annonce dévoilée sur la page du Manoir Héritage, les unités de la première phase seraient prêtes à l'automne 2022.

Selon le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux, trois sites potentiels sont actuellement analysés pour l’agrandissement souhaité par Gestion RPA.

Dès l'achat de la résidence (anciennement appelé Villa des Basques), en 2020, les gestionnaires de la RPA auraient eu l'intention d'ajouter des unités au Manoir Héritage, explique le maire, qui dit avoir rencontré les promoteurs du projet récemment.

Le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux, ici photographié le 15 octobre 2019.

Le maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux (archives).

Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Dans le contexte actuel, où la population vieillissante de Trois-Pistoles est forcée de quitter la municipalité puisque peu de logements répondent aux besoins des aînés, Jean-Pierre Rioux ne cache pas son enthousiasme.

Ça correspond très bien à un besoin dans notre société à l’heure actuelle, pour ceux qui ont bâti Trois-Pistoles. Qu’ils puissent finir leurs jours ici dans des [logements] qui sont adéquats et de qualité, affirme M. Rioux.

Le maire affirme qu'il y a encore des contraintes reliées à l'urbanisme et aux terrains ciblés pour ce projet, ce qui ralentit les démarches. Mais la municipalité accueille bien l'idée, précise-t-il.

Le Manoir Héritage compte actuellement 86 unités. Avec les autres résidences de la municipalité, qui accueillent une soixantaine de personnes, ce sont près de 350 aînés qui pourraient, à terme, desservir le secteur de Trois-Pistoles.

Comme 36 % de sa population a plus de 65 ans, la réputation de Trois-Pistoles en tant que capitale des aînésn’est plus à faire au Bas-Saint-Laurent. À l’échelle de la région, 24 % de la population a plus de 65 ans (recensement de 2016), ce qui accentue les besoins en matière de logement.

Au Québec, il y a 1745 résidences privées pour aînés, des établissements à but lucratif qu’on appelle couramment des RPA.

Radio-Canada n’avait pas été en mesure de joindre l’entreprise Gestion RPA, au moment de publier.

Avec les informations de Shanelle Guérin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !