•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaëtan Haas quitte les Oilers, mais laisse la porte ouverte

Gaëtan Haas patine lors d'un match.

Gaëtan Haas a passé deux saisons dans l'uniforme des Oilers

Photo : Getty Images / Claus Andersen

Après deux saisons à Edmonton avec les Oilers, l’attaquant Gaëtan Haas rentre en Suisse. Il a signé une nouvelle entente avec le HC Biel-Bienne. Il ne ferme cependant pas la porte à un retour dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

La décision n’a pas été difficile à prendre pour Gaëtan Haas. Il a reçu une offre de cinq saisons, assortie de deux ans supplémentaires comme membre du personnel avec le HC Biel-Bienne, une équipe avec laquelle il a déjà joué pendant six saisons.

Grâce à une entente entre la Ligue nationale suisse et la LNH, Haas peut continuer de négocier avec des équipes nord-américaines et décider de revenir jouer au Canada ou aux États-Unis, malgré son contrat en Europe. Le meilleur des deux mondes pour l’attaquant de 29 ans.

Je dirais que jouer en Suisse représente mon Plan A, surtout au sein d’une équipe où je veux jouer, mais si je reçois une offre incroyable avec un rôle qui me convient, je réfléchirais pour peut-être encore essayer, commente-t-il.

L’attaquant suisse fait un bilan nuancé de sa dernière saison dans la LNH. Il est fier du travail qu’il a accompli en infériorité numérique, mais un peu frustré de son utilisation à cinq contre cinq.

Il y a des moments dans les matchs où je me sentais mis de côté et mentalement c’est difficile à accepter, confie-t-il. En même temps, je suis conscient que mon rendement offensif n’était pas assez bon pour espérer beaucoup plus.

En signant avec l'équipe d'Edmonton, Gaëtan Haas savait qu’il ne jouerait pas au sein d’un des deux premiers trios, mais il pensait jouer plus souvent au sein du troisième.

Il a fait part de ses commentaires et de ses frustrations au directeur général Ken Holland lors de sa rencontre individuelle avec lui en fin de saison.

Les Oilers auraient peut-être pu m’offrir un nouveau contrat, mais le rôle que l’équipe aurait pour moi, ce n’est pas ce que je recherche.

Une citation de :Gaëtan Haas

Une vedette en Suisse

Joueur vedette en Europe, Haas a dû s'habituer à jouer un rôle de soutien avec les Oilers.

C’est vrai que je suis un joueur qui fait beaucoup de points en Europe, mais je joue en supériorité numérique et dans cette situation, on récolte habituellement 50 % de nos points, dit-il.

Il ajoute que jouer au sein de l’avantage numérique permet de toucher plus souvent à la rondelle, ce qui augmente le niveau de confiance des joueurs et a un effet positif quand ils jouent à forces égales.

De bonnes séries éliminatoires

Comme ses coéquipiers des Oilers, le joueur suisse s’explique mal l’élimination hâtive de l’équipe en quatre matchs contre les Jets de Winnipeg.

L’évaluation de son jeu personnel lors des deux matchs qu’il a disputés, soit les deux derniers de l’équipe, est cependant plus positive : je me sentais vraiment bien, j’ai apporté des choses, j’ai eu des chances et notre trio était souvent en zone offensive.

Il ajoute: si je dois partir de la LNH comme ça, avec les deux derniers matchs contre Winnipeg, je suis fier de ce que j’ai fait. Je peux partir avec un point positif pour moi, même si on a perdu et que ce n’était pas dans les plans.

En deux saisons avec les Oilers, Haas a disputé 92 matchs. Il a inscrit sept buts et ajouté six mentions d’aide et plus de présenter un différentiel de -7. L'équipe a été blanchei en trois matchs de séries éliminatoires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !