•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des éclosions de COVID-19 qui compliquent les évaluations scolaires

Un élève dans une classe d'immersion.

Des élèves du Salésien devront rester en isolement au-delà de la fin de l'année scolaire.

Photo : Radio-Canada / Benoit Roussel

Radio-Canada

Six écoles sont aux prises avec une éclosion de COVID-19 en Estrie, dont quatre écoles secondaires. Cette situation complexifie les évaluations de fin d'année, qui doivent s'amorcer au cours des prochains jours.

À l'École Le Salésien de Sherbrooke, deux classes de 33 élèves sont touchées. La moitié d'entre eux sera de retour le 21 juin. Quant aux autres, ils devront rester en isolement jusqu'au 24 juin, alors que l'année scolaire sera terminée.

Jean-Marc Poulin, directeur général du Salésien, indique toutefois qu'il s'agit de deux groupes de premier cycle, qui ont pu rester toute l'année à temps plein sur les bancs d'école. Dans certains groupes, les enseignants ont suffisamment de matériel déjà. Ils ont pu les évaluer durant toute l'année scolaire, explique-t-il.

Pour les autres matières, l'École n'a pas encore tranché sur la manière dont les élèves pourront être correctement évalués sur leurs connaissances. Chose certaine, assure le directeur général, d'ici la fin des classes, le 15 juin, ils auront droit aux cours à la maison. On pourra faire des évaluations à distance, mais il faudra les repenser.

Le jugement professionnel des enseignants, on fait totalement confiance à ça. On a notre directeur pédagogique qui accompagne les enseignants pour s'assurer que tout le monde est à l'aise.

Une citation de :Jean-Marc Poulin, directeur général du Salésien

Jean-Marc Poulin admet qu'il ne sera pas possible de comparer les résultats des élèves à l'école à ceux qui feront leurs examens à domicile, mais il assure que les pratiques seront adéquates et équitables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !