•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vacciner les plus démunis de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Banderole sur un mur de brique

Le centre d'entraide Aux rayons du soleil fait partie de 13 organismes de la région visités par les équipes de vaccination.

Photo : Radio-Canada

Pascale Langlois

En toute discrétion pendant le mois de mai, le CIUSSS MCQ a procédé à une opération de vaccination de proximité. En se déplaçant directement dans 13 organismes communautaires, dont des centres de traitement contre la dépendance, des centres de jour et des centres d’hébergement temporaire, 660 personnes ont pu être vaccinées.

La vaccination de proximité permet aux personnes vulnérables d’être immunisées dans un endroit qui les sécurise et pour les intervenants de faire des suivis auprès d’eux. Il y en a plusieurs qui l’ont dit clairement: "Juste le fait de savoir que j’étais chez vous, je me sens en sécurité, c’était correct", raconte la directrice générale du centre d’entraide Aux rayons de soleil, Patricia Dellow.

L’opération a tout de même demandé beaucoup de travail en très peu de temps aux organismes. Pendant dix jours, on va chercher l’attention des gens et on s’assure qu’ils soient présents. C’est un gros travail, mais c’est beaucoup moins de travail que de partir [au centre de vaccination] à coup de trois personnes, explique Patricia Dellow. Ils ont pu vacciner 66 personnes lors de la journée grâce aux liens créés au fil des 30 années d’existence.

Pour les habitants du quartier de Grand-Mère où se trouve l’organisme, il y a autant d’obstacles à la vaccination qu’il y a de personnes. Certains ne sortent de leur résidence que pour les besoins essentiels. D’autres ne peuvent pas faire garder leur enfant. On a des billets d’autobus, on les offre. Si tu veux aller te faire vacciner, on peut y aller avec toi. Mais il y en a, un coup rendu, embarquer dans l’autobus, ils vont reculer, ajoute la directrice.

Depuis, le bouche-à-oreille fait son effet dans la communauté. Je sais qu’il y a un gros travail qui a été fait à partir de la clientèle qui s’est fait vacciner sur la dédramatisation par rapport à leur expérience qu’ils ont vécue, estime Patricia Dellow. Elle croit qu’une nouvelle journée de vaccination permettrait d’offrir une première dose à d’autres résidents du quartier.

Opération deuxième dose

Mario Lessard, qui fréquente le centre d’entraide Aux rayons de soleil, a été vacciné avant l’opération. Des bénévoles effectuaient alors la navette en voiture entre l’organisme et le centre de vaccination de Shawinigan, transportant trois volontaires à la fois seulement. En premier, je ne voulais pas. [Patricia] est revenue me voir et j’ai dit : "Ok, je vais y aller." Au moins j’ai une dose, ça protège quand même, explique-t-il. Il espère maintenant pouvoir recevoir sa deuxième dose de vaccin au centre.

La santé publique et le ministère de la Santé ont dû être convaincus de déplacer des équipes de vaccination dans des organismes communautaires. La recommandation a déjà été faite par la santé publique de reprendre l’opération pour offrir une deuxième dose de la même façon.

Au-delà de la vaccination, le service de proximité a ouvert d'autres portes aux personnes présentes. Une nouvelle personne qui arrive d’une autre région, qui ne connaît pas le territoire, qui ne connaît pas le milieu, qui est en lien avec un travailleur de rue. Le travailleur de rue réussit à convaincre cette personne-là de l’importance de se faire vacciner. Elle a connu la tablée, elle a mangé un repas. Elle a connu d’autres intervenants, elle a tissé des liens. Et c’est ça pour moi la vaccination de proximité, raconte Réjean Veillette, organisateur communautaire au CIUSSS MCQ.

Il estime qu’en plus de rendre le service réellement accessible, une telle opération permet aux communautés de prendre en charge elles-mêmes une partie du processus. Au centre d’entraide Aux rayons de soleil, des résidents du centre d’hébergement ont notamment aidé à assurer la circulation et l’accueil des personnes vaccinées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !