•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa tiendra des sommets sur l'islamophobie et l'antisémitisme

Des fleurs et un message « L'amour et non la haine » déposés à la mémoire des quatre personnes tuées à London.

La députée néo-démocrate de London-Fanshawe, Lindsay Mathyssen, a déposé une motion demandant la tenue d'un sommet sur l'islamophobie.

Photo : CBC / Makda Ghebreslassie

Radio-Canada

Tandis que des parlementaires fédéraux l'interpellaient vendredi par une motion, le gouvernement Trudeau se prépare à tenir, vraisemblablement cet été, deux sommets : l'un sur l'islamophobie et l'autre sur l'antisémitisme.

Quelques jours après l'attaque mortelle contre une famille musulmane à London, en Ontario, les députés de la Chambre des communes ont adopté à l'unanimité une motion non contraignante, déposée par le NPD, réclamant la tenue d'un sommet sur l'islamophobie.

Dans une réponse au dépôt de la motion, la ministre de la Diversité et de l'Inclusion et de la Jeunesse, Bardish Chagger, a évoqué un sommet national sur la lutte contre toutes les formes de haine, y compris un sommet national sur la lutte contre l'islamophobie.

Selon nos informations, Ottawa compte organiser non seulement une telle rencontre sur l'islamophobie, mais aussi un sommet d’urgence sur la lutte contre l’antisémitisme. Dans un communiqué, le Centre consultatif des relations juives et israéliennes dit avoir reçu la confirmation de l'organisation d'un tel événement par le gouvernement canadien.

Les détails de la tenue des deux sommets devraient être annoncés ultérieurement.

C'est la députée de London-Fanshawe, Lindsay Mathyssen, qui avait présenté la motion à la suite de l'attaque meurtrière de dimanche contre une famille musulmane de London.

Une famille musulmane partie se promener, comme le font beaucoup de familles et de personnes durant cette pandémie, n'est jamais rentrée chez elle à cause de la haine. Personne ne devrait se sentir menacé dans sa communauté et dans son quartier.

Une citation de :Lindsay Mathyssen, députée de London-Fanshawe

Le chef néo-démocrate Jagmeet Singh a déclaré que le Canada devait s'attaquer de toute urgence à un problème de suprématie blanche et de radicalisation d'extrême droite et apporter des changements de politique à tous les ordres de gouvernement pour empêcher une autre attaque.

La police allègue que l'attaque, lors de laquelle quatre membres d'une famille ont été tués, était un acte planifié qui visait des musulmans.

Cérémonie ce week-end

Les funérailles des quatre victimes sont prévues samedi après-midi au Centre islamique du sud-ouest de l'Ontario, à London.

Des proches ont identifié les morts comme étant Salman Afzaal, 46 ans, sa femme Madiha Salman, 44 ans, leur fille Yumna Salman, 15 ans, et la grand-mère de l'adolescente, Talat Afzaal, 74 ans.

Le fils de 9 ans du couple a été grièvement blessé, mais devrait se rétablir.

L'auteur présumé de l'attaque, Nathaniel Veltman, fait face à quatre chefs d'accusation de meurtre au premier degré et à un chef de tentative de meurtre en lien avec l'attaque.

Avec des informations de Madeleine Blais-Morin

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !