•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel accord de financement possible pour le stade des Blue Bombers

Quelques personnes se promènent autour de l'arène d'un stade de football.

Les dettes engendrées par la construction du stade IG Field à Winnipeg ne sont toujours pas remboursées.

Photo : La Presse canadienne / John Woos

Radio-Canada

Un rapport presse le conseil municipal de Winnipeg d'approuver une nouvelle entente pour le financement du stade des Blue Bombers. L'accord permettrait au club de football de recevoir le plein montant de la taxe sur le divertissement perçue sur la vente de billets pour des événements au stade.

En vertu de l'ancienne entente, une partie du montant de la taxe était réservée au remboursement de la dette pour la construction du stade Investors Group Field. Le gouvernement provincial, qui propose maintenant ce nouvel accord, a créé un fonds de 10 millions de dollars pour payer les investissements du stade.

L’adoption de ce nouvel accord mettrait fin à l'entente du groupe Triple B Stadium, composé du Club de Football de Winnipeg, de la Ville de Winnipeg et de l'Université du Manitoba, qui s’occupait de payer les dettes du stade.

Le rapport indique notamment un relâchement puisque le gouvernement provincial a suspendu les paiements de la dette sur les prêts pour la construction du stade. Essentiellement, la province ne s'attend pas à ce que le solde de ce prêt soit remboursé.

Les Blue Bombers pourraient donc récolter la totalité du montant de la taxe sur le divertissement dans le cadre de leurs revenus généraux. Tout bénéfice de fin d'année serait versé dans le fonds des immobilisations.

Un parcours difficile

En 2011, le gouvernement néo-démocrate de l'époque a approuvé deux prêts au groupe Triple B Stadium. Les prêts, d'un montant total de 160 millions de dollars, étaient destinés à la construction du stade sur le campus de Fort Garry de l'Université du Manitoba.

Les prêts ont été conçus pour être remboursés de deux façons :

  • 75 millions de dollars étaient remboursables sur 25 ans grâce au réaménagement du site de l'ancien stade à Polo Park.

  • 85 millions de dollars devaient être remboursés de 2014 à 2058 grâce aux revenus générés par les Blue Bombers.

Depuis son ouverture, le stade a nécessité des millions de dollars de réparations. Une poursuite intentée contre les entrepreneurs en 2015 allègue que le stade souffre d'un drainage insuffisant ou inexistant dans certaines parties, qu'il était mal isolé et qu'il présentait des fuites.

Le nouvel accord stipule notamment que le gouvernement provincial prendrait en charge l'affaire judiciaire en cours liée aux défauts de construction et recevrait tout argent gagné dans le cadre de cette affaire.

Avec des informations de Sean Kavanagh, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !