•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Listuguj marche pour se souvenir de la crise du saumon de 1981

Des chefs autochtones tiennent une bannière lors d'une marche dans les rues de Listuguj.

La communauté mi'gmaw de Listuguj a marché pour commémorer la crise du saumon, survenue en 1981. Sur la photo, le chef Darcy Gray et l'ancien chef Allison Metallic tiennent la bannière commémorative.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Radio-Canada

La communauté de Listuguj s'est rassemblée aujourd'hui pour commémorer la crise du saumon, soit l'importante intervention policière du gouvernement québécois survenue en 1981. Plus d'une centaine de personnes ont pris part à la marche et aux activités organisées sur le site du pow wow.

40 ans plus tard, la communauté mi'gmaw se souvient de ceux qui se sont battus pour la reconnaissance de leurs droits ancestraux.

En mi'gmaw, Migwite’tm signifie je me souviens. C'est le nom donné à la journée commémorative du 11 juin, pour que jamais les événements de 1981 ne sombrent dans l'oubli.

C’est une situation qui a vraiment blessé la communauté les gens ici. Ça a vraiment laissé des cicatrices physiques et mentales

Une citation de :Darcy Gray, chef de Listuguj

Après la marche, Darcy Gray et d'anciens chefs de la communauté ont prononcé des discours, insistant tous sur le chemin parcouru depuis 1981, de l'intervention policière jusqu'à la gouvernance mi'gmaw de la pêche au saumon.

En matinée, de nombreux pêcheurs ont aussi navigué dans les eaux de la rivière Ristigouche en hissant les drapeaux mi'gmaw.

Des bateaux avec des drapeaux mi'gmaw dans la rivière.

La journée de commémoration a commencé au quai de Listuguj.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Ashley Barnaby et Terry-Lynn Rioux ont pris part aux célébrations, en l'honneur de leur père Donald Germain. Il est l'un des deux Mi'gmaq ayant plaidé non coupables aux accusations de pêche illégale auxquelles faisaient face les douze personnes arrêtées en 1981. D'abord reconnu coupable, Donald Germain a porté sa cause en appel pour finalement être blanchi par la Cour supérieure du Québec, ce qui en fait l'un des visages emblématiques de la résistance mi'gmaw.

Nous n’avons jamais arrêté de nous battre pour nos droits et notre père est le meilleur exemple. Je suis extrêmement fière

Une citation de :Ashley Barnaby, résidente de Listuguj

Si mon père et les autres ne s’étaient pas battus, on ne serait pas où nous en sommes aujourd’hui et on aurait pu perdre accès au saumon. C’est notre nourriture, explique Terry Lynn.

Emma Metallic pose lors de la marche commémorative.

Emma Metallic se dit fière de sa communauté qui s'est battue pour ses droits ancestraux.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Emma Metallic, 22 ans, s'est aussi dite fière de sa communauté. C’est pourquoi je peux aujourd’hui aller pêcher aujourd'hui avec ma famille, explique-t-elle.

En avril dernier, une nouvelle entente qualifiée d'historique a également été conclue, établissant une gouvernance partagée et collaborative de gouvernance des pêcheries entre Ottawa et Listuguj.

Un devoir de mémoire

Le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, a publié une vidéo dans laquelle il souligne le « devoir de mémoire collectif » face aux événements de Listuguj.

On peut pas refaire l'histoire, on peut pas retourner dans le passé. On peut apprendre de ces événements et s'assurer qu'ils ne se reproduisent plus dans le futur, affirme-t-il.

Le chef mi'gmaw Darcy Gray

Le chef mi'gmaw Darcy Gray

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Pour le chef Darcy Gray, le gouvernement fait un pas dans la bonne direction, mais des excuses officielles seraient toutes indiquées pour reconnaître le tort causé à sa communauté lors de la crise du saumon.

Pour nous, c’est important. C’est quelque chose mais c’est l’action qui va faire la différence. J’aimerais toujours voir un peu plus mais au moins c’est quelque chose et on améliore et il y a l’espoir d’améliorer a-t-il déclaré.

Listuguj a organisé l'événement commémoratif puisque l'ensemble des membres de la communauté ont reçu leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19.

Avec les informations d'Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !