•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bénévoles victimes d’insultes à un passage aux couleurs de la Fierté à Saskatoon

Logan Roberts peint un passage piétonnier à Saskatoon.

Logan Roberts affirme que cet incident n'est qu'un exemple des raisons pour lesquelles le Mois de la Fierté est encore nécessaire.

Photo : Logan Roberts

Radio-Canada

Des bénévoles qui peignaient un passage piétonnier aux couleurs de la Fierté à Saskatoon, mercredi soir, ont été victimes d’insultes de la part d’un automobiliste.

Selon un des participants, Logan Roberts, des résidents passaient, klaxonnaient, apportaient des beignets aux peintres et exprimaient leur soutien jusqu'à ce qu'un homme passe en voiture et commence à lancer des insultes.

Il a commencé à agripper les barricades qui avaient été installées pour notre sécurité pendant que nous peignions. Il a commencé à les jeter et à crier en disant que nous étions stupides et que nous détruisions le pays, raconte Logan Roberts, un homme bisexuel et transgenre.

Il affirme que cet incident, qui s'est déroulé dans le quartier Broadway, n'est qu'un exemple des raisons pour lesquelles le Mois de la Fierté est encore nécessaire.

La police a été appelée sur les lieux, et l'individu a été accusé d'avoir troublé l’ordre public. Il doit comparaître devant le tribunal en novembre.

Pas un acte isolé

Même si les personnes extérieures à la communauté LGBTQ+ peuvent penser que des incidents comme celui-ci ne se produisent pas en 2021, il s'agit malheureusement d'un autre exemple de ce à quoi les personnes LGBTQ+ de la Saskatchewan et au Canada doivent encore faire face, résume Logan Roberts.

Nous avons la chance qu'au Canada l'identité de genre et l'orientation sexuelle soient protégées par la loi. Malgré cela, il y a encore beaucoup de violence, de haine et d'incompréhension, ajoute-t-il.

Selon le codirecteur général intérimaire d'OutSaskatoon, Jack Saddleback, l’acte homophobe au passage piétonnier n'est qu'un des nombreux incidents qui se produisent durant chaque Mois de la Fierté.

Les gens ne réalisent pas que des actes homophobes et transphobes comme celui-ci se produisent chaque année à Saskatoon, rappelle M. Saddleback qui se décrit comme un homme transgenre, d'origine crie et bispirituel.

Le Mois de la Fierté est encore nécessaire pour faire reculer ces comportements, ajoute-t-il.

À la lumière de cet incident, il souhaite que les personnes LGBTQ+ se souviennent qu'elles sont prises en considération et aimées.

Avec les informations de Heidi Atter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !