•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de session parlementaire : Legault dit avoir tenu ses engagements

Portrait de François Legault en conférence de presse.

Le premier ministre François Legault fait le bilan de la session parlementaire à Québec, le 11 juin 2021.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

Au terme d’une session parlementaire marquée par une troisième vague de COVID-19 et la gestion de la plus importante campagne de vaccination de l’histoire du Québec, le premier ministre François Legault se dit fier du travail accompli par son gouvernement et par les Québécois en ces temps difficiles.

Malgré les importants défis pandémiques auxquels est confronté son gouvernement depuis plus de 15 mois maintenant, François Legault assure que son équipe a néanmoins réussi à faire progresser plusieurs dossiers dans les cinq priorités qu’elle s’est fixées, soit l’éducation, l’économie, la santé, l’environnement et le sentiment de fierté d’être Québécois.

La bataille contre la COVID-19 nous a beaucoup occupés dans les derniers mois, mais […] on a réussi à livrer beaucoup de nos engagements aux Québécois, a déclaré M. Legault, qui faisait vendredi le bilan de la dernière session en compagnie de la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, et du ministre de la Justice et leader parlementaire, Simon Jolin-Barrette.

On a réussi à sortir de l’hiver en mettant le virus à genoux. Et en même temps, on a réussi à continuer de livrer nos engagements aux Québécois. Je suis très fier du travail de toute notre équipe gouvernementale.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

En éducation, le premier ministre s’enorgueillit particulièrement d’avoir réussi à maintenir les écoles du Québec ouvertes malgré la COVID-19. Le Québec est l’un des seuls endroits au monde où les écoles sont restées ouvertes le plus grand nombre de jours, a-t-il souligné.

L’amélioration des conditions de travail des enseignants, contenue dans les nouvelles conventions collectives signées ces derniers mois avec les professeurs, constitue également un progrès important en éducation, selon le premier ministre, qui rappelle que des augmentations de salaire historiques ont été consenties pour valoriser la profession.

L’ajout de ressources dans le réseau de l’éducation, notamment de professionnels, et la mise sur pied d’un programme de tutorat pour les élèves en difficulté sont aussi une avancée importante, aux yeux de François Legault.

Pour ce qui est de la santé, M. Legault a bien entendu souligné le travail admirable accompli par le personnel du réseau et la collaboration des Québécois lors de la troisième vague.

Les efforts du ministre de la Santé, Christian Dubé, ces derniers mois ont démontré, selon M. Legault, qu’il est encore possible d’apporter des changements efficaces en santé.

On a résisté à la troisième vague beaucoup mieux qu’ailleurs dans le monde, constate François Legault. On est une des nations avec la meilleure couverture vaccinale, et tout est en place pour réussir notre course à la 2e dose. On a encore des efforts à faire, mais on touche enfin au but.

Au-delà de la gestion de la pandémie, le premier ministre a également souligné les efforts et les ressources financières consacrés par son gouvernement pour lutter contre la violence conjugale et les féminicides, le dépôt d’un projet de loi contre la maltraitance des aînés, d’une politique sur les proches aidants et la nomination d’une directrice nationale à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

Les trois élus parlent en conférence de presse.

François Legault a fait le point sur la session parlementaire vendredi en compagnie de Geneviève Guilbault et de Simon Jolin-Barrette.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

L'écart de richesse avec l'Ontario s'amenuise

Sur le plan économique, le gouvernement Legault se félicite de la réussite de ses mesures de relance et de soutien de l’économie québécoise.

Le mois passé, le Québec était à 6,6 % de chômage, alors que l’Ontario était à 9,3 % de chômage. Quand on regarde aussi la richesse par habitant, le PIB par habitant, on a réussi à réduire notre écart face à l’Ontario.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Rappelant les importantes ententes signées ces derniers mois, notamment avec Télésat, App Direct et Lion, François Legault a dit espérer créer plus de 1500 emplois payants dans des domaines d’avenir.

Le premier ministre a par ailleurs ajouté qu’il avait bon espoir de voir aboutir bientôt le renouvellement des conventions collectives des 500 000 employés de l’État.

En termes d’environnement, François Legault a rappelé l’adoption du projet de loi sur l’élargissement de la consigne sur les contenants recyclables ainsi que la signature d’une entente historique entre Hydro-Québec, le secteur privé et les communautés innues pour la mise en œuvre du parc éolien Apuiat.

Il a aussi défendu son projet de Réseau express de la capitale (REC), qui comprend le tunnel Québec-Lévis, un tramway et la desserte des banlieues sur les rives nord et sud du fleuve. Il rejette d'ailleurs les critiques de l’opposition qui n’a rien à proposer de mieux, selon lui.

Enfin, le chef du gouvernement caquiste est revenu sur le dépôt du projet de loi 96, sur la protection du français, qui se veut, d'après lui, une démarche inédite qui permettra aussi d’inscrire dans la Constitution canadienne que le Québec est une nation dont la langue commune est le français.

Départ de deux ministres

Questionné par les journalistes sur le départ de son cabinet du ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, qui refusait de se plier aux demandes de la commissaire à l’éthique, et de la ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Ève Proulx, à la suite de plainte de harcèlement, François Legault a affirmé qu’il aurait préféré garder ces deux ministres, mais que les règles étant ce qu’elles sont, il devait s’y conformer.

En ce qui a trait à la forte popularité que son gouvernement a conservée en dépit des crises qu’il a dû traverser, le premier ministre demande à son équipe d’éviter le piège de l’arrogance, de rester humble et surtout à l’écoute des Québécois.

Sur le plan personnel, M. Legault s’est engagé à se montrer plus zen face aux attaques de l’opposition et suite aux récentes prises de bec à l’Assemblée nationale, où le premier ministre a haussé le ton de façon inhabituelle.

La pause pandémie est finie, prévient l'opposition

Sur les bancs de l’opposition, si on se disait vendredi matin généralement satisfait de la gestion de la pandémie par le gouvernement, on estime néanmoins que la pause est terminée à l’Assemblée nationale et que les débats de fond, mis de côté en raison de l’urgence sanitaire, devront revenir à l’automne.

À plusieurs reprises, l'opposition a en effet reproché au gouvernement Legault d'utiliser à son avantage l'état d'urgence pandémique pour gouverner par décret en évitant les débats et les questions de l'opposition.

Les trois partis d'opposition promettent par ailleurs de revenir à la charge sur de nombreux dossiers occultés par la crise sanitaire, dont la crise du logement, le recul du français, les maternelles 4 ans ou encore le projet du troisième lien à Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !