•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lentement mais sûrement, le Nouveau-Brunswick se rapproche du déconfinement

Deux agents près d'une voiture semblent vérifier des papiers appartenant au conducteur.

Des agents vérifient les véhicules à la frontière entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, près d'Amherst, en avril 2020.

Photo :  La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick n'a toujours pas atteint son objectif de vaccination, qui permettra de plonger dans la première étape du déconfinement, mais cela ne saurait tarder. Le taux de vaccination a atteint 73,6 % vendredi.

Environ 9700 personnes doivent encore se faire vacciner pour atteindre l'objectif des 75 %.

Afin d'encourager davantage de gens à se faire vacciner, la santé publique offre des séances de vaccination sans rendez-vous dans les grandes villes du sud de la province.

L’Association des pharmaciens du Nouveau-Brunswick a ouvert des cliniques à Fredericton, Saint-Jean et Moncton, vendredi et samedi.

Cliniques sans rendez-vous :

  • Fredericton : Shoppers Drug Mart de la rue King, samedi de 13 h à 17 h
  • Moncton : Shoppers Drug Mart de la rue St. George, samedi de 11 h à 16 h
  • Saint-Jean : Shoppers Drug Mart de l'avenue Lansdowne, vendredi de 17 h à 21 h et samedi de 13 h à 18 h

Il faut noter que ces cliniques ne s'adressent qu’à ceux et celles qui n’ont pas reçu leur première dose du vaccin contre la COVID-19. Pour recevoir son vaccin, il faut simplement se présenter avec sa carte d’assurance maladie.

La santé publique du Nouveau-Brunswick organise elle aussi des cliniques sans rendez-vous vendredi, samedi et dimanche.

Cliniques sans rendez-vous de la santé publique

  • Bouctouche : centre J. K. Irving, vendredi de 11 h à 15 h 30
  • Fredericton : centre commercial Brookside, vendredi de midi à 20 h
  • Saint-Jean : parc d'exposition, vendredi de 17 h à 19 h
  • Grand Manan : centre communautaire, samedi de 13 h 30 à 18 h
  • St. Stephen : centre civique Garcelon, dimanche de 11 h à 18 h

Jake Reid, le directeur de l’association des pharmaciens, croit que les personnes qui n’ont pas encore reçu leur première dose sont moins motivées. Selon lui, il faut donc s’assurer qu’elles puissent recevoir leur première dose de la manière la plus simple possible afin d'atteindre la cible de 75 %.

Blaine Higgs reçoit son vaccin.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, se fait vacciner par la médecin hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell.

Photo : Jacques Poitras/CBC

La première phase de déconfinement va inclure Amherst

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick soutient que la région d’Amherst, en Nouvelle-Écosse, va faire partie de la première étape de déconfinement.

Cette première étape est conditionnelle à ce que le nombre d’hospitalisations demeure bas, que toutes les régions de la province demeurent en phase jaune et que 75 % des 12 ans et plus aient reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19.

La première étape de déconfinement comprend la possibilité de voir tous ses amis et tous les membres de sa famille, mais aussi l'ouverture des frontières avec Terre-Neuve-et-Labrador, l’Île-du-Prince-Édouard et les régions de Témiscouata et d’Avignon, au Québec. Blaine Higgs a soutenu vendredi que la région d’Amherst va s’ajouter à cette liste.

Le premier ministre a aussi assuré que des déplacements comprenant moins de restrictions devraient être possibles dans les provinces de l’Atlantique avant le 1er juillet. Pour l’instant, les frontières avec toute la province de la Nouvelle-Écosse ne doivent ouvrir que le 1er juillet.

Un nouveau cas vendredi

La santé publique signale un nouveau cas de COVID-19 vendredi. Il se trouve dans la région de Fredericton et il est lié à un cas déjà existant.

La province compte 97 cas actifs. Quatre Néo-Brunswickois sont à l’hôpital en raison de la COVID-19, dont trois dans la province.

Cinq personnes se sont rétablies au cours des dernières 24 heures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !