•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Festival d'humour en Abitibi-Témiscamingue comme à l'habitude... ou presque

Il présentera cet été au Festival Juste pour rire sa comédie à sketches On va tous mourir.

Le comédien et humoriste Laurent Paquin (archives)

Photo : Avanti Groupe / Karine Dufour

Le Festival d'humour en Abitibi-Témiscamingue aura lieu dans sa forme traditionnelle du 8 au 10 juillet.

Quelques changements seront apportés afin de répondre aux mesures sanitaires, mais les festivaliers ont rendez-vous à la Cité de l'or et seront assis devant des humoristes en présentiel.

Le président du Festival, Robert-André Adam, est impressionné du travail que l'équipe a accompli en un mois.

On fait une version allégée, au lieu de faire sept jours d'événement, on fait trois jours, mais ça va être vraiment extraordinaire de revoir le monde, d'être sur place à la Cité de l'or, on fait ça au même site, avec moins de gens, mais au moins, on va être avec les festivaliers, on est tellement content de ça, ça n'a pas d'allure, lance-t-il.

Laurent Paquin, Patrick Groulx, Les Grandes Crues, Mathieu Pepper et le spectacle pour enfants de Mélou seront au programme.

Les deux galas principaux seront animés par Mégan Brouillard, humoriste de la relève.

La tournée des finissants de l'École nationale de l'humour est également de retour au Théâtre Télébec, mais le Concours de la relève de l'humour est remis à l'an prochain.

On va retravailler avec les gens, ils sont au courant, ils comprennent les circonstances. Ce n'est juste pas possible à organiser. Habituellement, le Concours de la relève de l'humour, c'est une grosse gestion. On reçoit une centaine ou plus de vidéos de candidature, on fait des demi-finales à Montréal, on fait une finale à Val-d'Or pendant le festival avec trois finalistes. Tu ne peux pas faire ça dans le cadre d'une pandémie, ce n'est pas possible, tout simplement. Donc au lieu de le faire tout croche, on le fait l'année prochaine, explique Robert-André Adam.

Seulement 750 personnes pourront se trouver sur le site de la Cité de l'or, qui sera séparé en trois sections, qui seront accessibles par trois stationnements et entrées distincts.

Le port du masque sera obligatoire durant les déplacements, mais pourra être retiré une fois assis.

Toutes les personnes sur le site devront avoir un billet en main, même les bambins. Les billets sont déjà en vente (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !