•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le développement de mines de charbon thermique sera plus difficile au Canada

Une mine de charbon.

La mine Vista existante près de Hinton appartient au géant américain du charbon Cline Group.

Photo : Bighorn Mining

Radio-Canada

Le développement de l'exploitation du charbon thermique au Canada peut causer « des effets inacceptables sur l’environnement », soutient une nouvelle politique du gouvernement fédéral. La politique n’écarte pas de nouveaux projets, mais rendra leur approbation plus difficile à l’avenir.

Cette décision constitue un autre barrage pour la société Coalspur Mines et son projet d’expansion de la mine Vista, la seule mine du genre au Canada actuellement devant les régulateurs.

Le ministre fédéral de l'Environnement et du Changement climatique, Jonathan Wilkinson, dit que cette décision a été prise afin d’arrêter de brûler du charbon pour produire de l’électricité - la plus grande source de gaz à effet de serre du monde.

L'élimination progressive du charbon thermique est le défi le plus critique des changements climatiques en ce moment.

Une citation de :Jonathan Wilkinson, ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada

Approbation plus difficile

L'élimination de l'électricité produite par le charbon et son remplacement par des sources plus propres sont une composante essentielle de la transition vers une économie à faible émission de carbone, et, par conséquent, la construction de nouvelles mines de charbon thermique pour la production d'énergie n'est pas durable, explique un communiqué de son ministère.

Jonathan Wilkinson soutient que le gouvernement fédéral doit tenir compte de la durabilité et du changement climatique dans la pondération de tout nouveau projet, quelle que soit sa taille.

Un promoteur peut passer au travers du processus, mais ce que nous disons, c’est qu' il y a une barre assez haute à franchir.

La nouvelle politique ne touche pas le charbon métallurgique, trouvé dans la plupart des nouveaux projets d’exploration de charbon controversés dans les contreforts des Rocheuses. Le Canada a promis d'éliminer progressivement la combustion du charbon pour produire de l'électricité d'ici 2030.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !