•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme de cartes-cadeaux offert dans les hôtels de l’Î.-P.-É cet été

La façade de l'hôtel Barachois Inn.

Les établissements hôteliers désirant participer au programme provincial de cartes-cadeaux peuvent s’y inscrire jusqu’au 13 juin. Dans la photo, l'hôtel Barachois Inn situé dans la région de Rustico. (Archives)

Photo : Gracieuseté Judy MacDonald

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard offrira des cartes-cadeaux aux gens qui font des séjours dans des établissements hôteliers de la province, cet été.

Le programme vise à aider l’industrie touristique de la province, un secteur durement touché par la pandémie.

Les clients peuvent recevoir une carte-cadeau de 100 $ de Canada’s Food Island au moment de leur arrivée pour chaque séjour de deux nuitées consécutives dans un établissement hôtelier inscrit au programme, et ce, jusqu’à concurrence de cinq cartes pour un séjour de 10 nuits consécutives ou plus.

Les cartes-cadeaux pourront être dépensées dans des restaurants et des attractions touristiques de l’île.

Le programme sera en vigueur du 15 juin au 31 juillet ou jusqu’à l’épuisement des cartes-cadeaux.

John Cudmore dans le couloir d'un hôtel.

John Cudmore, président de l’Association des hôtels de l’Île-du-Prince-Édouard, rappelle que le gouvernement provincial offre aussi un programme d'exemption des impôts fonciers aux exploitants touristiques.

Photo : CBC

John Cudmore, président de l’Association des hôtels de l’Île-du-Prince-Édouard, a accueilli l’annonce du nouveau programme provincial de cartes-cadeaux avec optimisme.

L’aide du gouvernement bénéficiera à l’ensemble de l’industrie touristique de l’île, selon lui.

C’est gagnant pour les établissements hôteliers ainsi que pour l’économie de l’Île-du-Prince-Édouard en général.

Une citation de :John Cudmore, président de l’Association des hôtels de l’Île-du-Prince-Édouard

Hubert Lihrmann, propriétaire d’un gîte à Alberton, dans l’extrême ouest de l’île, explique néanmoins que ce programme ne sera pas suffisant pour assurer la survie des entreprises touristiques.

Hubert Lihrmann pose pour la photo.

La famille de Hubert Lihrmann possède le gîte La Petite France à Alberton, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo :  CBC

Une ouverture plus rapide des frontières de l’île aux touristes et une communication plus claire sur les règles de voyage sont essentielles, selon lui.

Effectivement, ça peut faire quelque chose, mais c’est une goutte d’eau. Le plus important, c’est de laisser entrer les gens.

Une citation de :Hubert Lihrmann, propriétaire d’un gîte à Alberton

Le propriétaire du gîte ajoute que, sans l’assouplissement des restrictions de voyage, les touristes choisiront d’autres destinations.

John Cudmore considère également que l’ouverture des frontières représente toujours un élément clé pour la relance économique du secteur touristique.

Le plus important est d’ouvrir la bulle atlantique et, ensuite, de le faire pour le reste du Canada, tout en priorisant la sécurité des Insulaires, explique-t-il.

Les établissements hôteliers désirant participer au programme provincial de cartes-cadeaux peuvent s’y inscrire jusqu’au 13 juin.

La compétition avec les autres provinces

Depuis le dévoilement du plan de déconfinement de la province à la fin de mai, le gouvernement de l’île a été mis sous pression pour trouver un moyen d’aider les exploitants touristiques, d’autant plus que les provinces voisines ouvriront leurs frontières plus tôt que l’île.

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard Dennis King.

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard Dennis King a dévoilé son plan de déconfinement le 27 mai dernier. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador prévoient accueillir les touristes entièrement vaccinés de tout le pays à compter du 1er juillet, alors que le gouvernement de la Nouvelle-Écosse prévoit le faire à la mi-juillet.

Le Nouveau-Brunswick propose également le programme Explore Nouveau-Brunswick aux résidents de l’Atlantique afin d’attirer des visiteurs.

Le programme permet aux gens de demander un remboursement de 20 % sur les dépenses de leur séjour allant jusqu’à 1 000 $, et ce, jusqu’au 31 octobre.

Après avoir présenté son plan de déconfinement, le premier ministre Dennis King a souligné, en entrevue à CBC, que l’île ne se livre pas à une course contre les autres provinces atlantiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !