•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SOPFEU demande un temps d’arrêt aux travailleurs forestiers pour prévenir les feux

Un avion-citerne qui combat les incendies de forêt photographié en vol.

Un avion-citerne qui combat les incendies de forêt (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) recommande aux travailleurs en forêt de mettre leurs activités sur pause de façon préventive.

Les principales activités qui devraient être suspendues touchent celles exécutées sur le sol végétal à l'aide, notamment, de machinerie, de VTT ou d'équipement motorisé.

Ces activités pourraient créer des étincelles et ne sont donc pas conseillées entre midi et 20 h, c'est-à-dire pendant la période la plus chaude de la journée.

Isabelle Gariépy, agente à la prévention et aux communications pour la SOPFEU, explique que les travailleurs sylvicoles collaborent généralement très bien.

En général, l’industrie forestière va faire très attention pendant ces périodes-là. Il est certain que si un incendie de forêt arrive, ça peut justement réduire les opérations forestières. Donc quand on fait des recommandations, l’industrie suit les recommandations de la SOPFEU, indique Mme Gariépy.

Cette mesure accompagne l'interdiction de faire des feux à ciel ouvert. Cette restriction est en vigueur depuis mercredi à 8 h, dans 12 régions du Québec, dont le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord et la Gaspésie.

Vendredi matin la SOPFEU surveillait deux feux considérés comme étant contenus dans la Manicouagan sur la Côte-Nord. Trois autres feux maîtrisés, c'est-à-dire en voie d'être éteints, sont également en cours dans la Manicouagan, en Haute-Côte-Nord et dans le Kamouraska au Bas-Saint-Laurent.

Avec les informations de Roxanne Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !