•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

61 nouveaux cas de COVID-19 dans le Nord de l’Ontario

Gavin Henderson, 13 ans, reçoit sa première dose du vaccin de Pfizer à Toronto.

À la veille de la réouverture de l'économie dans le Nord de l'Ontario, les bureaux de santé publique recensent 61 nouvelles infections dans la région.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Les bureaux de santé publique du Nord de l’Ontario recensent 61 nouvelles infections jeudi, dont 51 dans la région de Porcupine, aux prises avec le variant Delta du coronavirus.

Un graphique montrant le nombre de nouveaux cas et de cas actifs dans 3 régions ainsi qu'un total dans le Nord de l'Ontario.

Les bureaux de santé publique du Nord de l'Ontario recensent 61 nouvelles infections et 465 cas actifs.

Photo : Radio-Canada

Alors que le reste de l’Ontario va procéder à la réouverture d’une partie de l’économie dès vendredi, la région de Porcupine va continuer à être assujettie aux mesures sanitaires qui sont présentement en vigueur.

Un graphique avec le nombre de nouveaux cas et de cas actifs dans quatre régions.

Le Bureau de santé Porcupine continue de recenser le plus de cas de COVID-19, avec 51 nouvelles infections et 361 cas actifs.

Photo : Radio-Canada

Le Bureau de santé du district de North Bay-Parry Sound a quant à lui recensé cinq nouvelles infections à la COVID-19, le deuxième plus haut nombre de cas dans la région.

Le variant Delta fortement présent à Porcupine

Ce n’est pas le genre de point de presse qu’on espérait avoir, a souligné d'emblée la médecin hygiéniste de Porcupine, la Dre Liane Catton, lors d’une rencontre avec les médias jeudi.

La Dre Catton affirme que la décision de ne pas rejoindre le plan de réouverture de l’économie en raison de l’état de la pandémie dans la région a été déchirante à prendre.

Selon l’infirmière en chef du Bureau de santé Porcupine, Chantal Riopel, la région devra encore attendre avant de pouvoir commencer à ouvrir l’économie.

On devra continuer à consulter des experts en santé publique afin de trouver le "chiffre magique" pour pouvoir déconfiner un peu, ajoute-t-elle.

Lors du point de presse du Bureau de santé Porcupine, Mme Riopel a aussi affirmé que plus de 60 % des infections lors de la troisième vague ont été causées par le variant Delta.

La réouverture est demandée le long de la route 11

Dave Plourde, le maire de Kapuskasing, demande quant à lui au Bureau de santé Porcupine de fractionner l’application des mesures sanitaires au sein de la région.

Dave Plourde pose pour une photo.

Dave Plourde, le maire de Kapuskasing.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Affirmant parler au nom des communautés le long de la route 11 de Fauquier à Hornepayne, M. Plourde demande à la Dre Catton de prendre en considération que les foyers de propagation du virus dans la région ne se trouvent pas dans ces communautés.

Il explique que ces communautés trouvent qu’il est injuste de les pénaliser, alors que les gens de la région ont appliqué les consignes sanitaires et que la propagation de la COVID-19 se passe surtout à Timmins et dans la région de la baie James.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !