•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’espoir d’être opérée aux hanches cet été

Québec veut réduire la liste d'attente pour des chirurgies à 100 000 patients d'ici mars 2023.

Environ 2600 personnes attendent depuis plus de six mois pour une chirurgie aux hanches au Québec. Pour certains, les douleurs et l’attente sont devenues insupportables.

Amina Douahi tient sa fille dans ses bras.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Amina Douahi souffre d'arthrite aux hanches depuis quelques années.

Photo : Radio-Canada / Davide Gentile

Dans son quotidien, Amina Douahi parvient à avoir quelques moments de qualité avec sa fille en lui lisant des histoires.

L’accompagner au parc demeure cependant impossible.

Moi je l’aide, ma maman, parce que je veux que ma maman soit en bonne santé!, s’exclame spontanément sa fille durant l’entretien.

Chirurgie : deux ans de rattrapage en mettant les bouchées doubles

Amina, qui a la mi-vingtaine, est rongée par l’arthrite depuis quelques années. Un cas d’exception.

Généralement, j’ai des infiltrations aux hanches si bien que je suis capable de supporter la douleur, mais en vue de l’opération, il ne faut pas avoir d’infiltrations trois mois à l’avance, explique-t-elle.

Je suis rendue à mon quatrième mois et c’est insupportable depuis trois semaines, ajoute-t-elle.

Un simple déplacement de la cuisine au salon relève de l’expédition.

Pour l’instant, je n’ai pas de date précise, on m’a promis que ce serait en juillet/août, mais je dirais que vivre la douleur au jour le jour, ça me semble impossible de me rendre jusque-là.

Une citation de :Amina Douahi

Lorsque nous l’avons rencontrée quelques heures avant l’annonce du plan de relance des chirurgies par le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, Amina avait un souhait.

Je souhaite que la pandémie arrête de couper dans les opérations. [...] Oui, c'est important de comprendre que c'est une grosse pandémie mondiale, mais il faut comprendre qu'il y a beaucoup de dommages collatéraux et que ce n'est pas vivable pour certaines personnes.

Selon les dernières données disponibles, environ 50 000 personnes figurent sur la liste d’attente pour l’ensemble des chirurgies depuis plus de six mois.

Le plan présenté par le ministre de la Santé prévoit un retour à la situation prépandémique d’ici le début de 2023.

Je vous l'ai dit, dans mes gros cailloux, là, dans mes priorités importantes, le rattrapage des chirurgies, c'est le plus bel exemple qu'on peut donner, a reconnu le ministre Dubé.

En termes de quelqu'un qui attend en ce moment sur la liste d'attente, ça doit être extrêmement frustrant, surtout pour ceux qui attendent plus que six mois, a ajouté la sous-ministre Lucie Opatrny.

On encourage le discours et les communications régulièrement entre le patient puis son chirurgien.

Une citation de :Lucie Opatrny, sous-ministre à la Santé

Selon le Dr Jean-François Joncas, président de l'Association d'orthopédie du Québec, il est important de s’entendre avec le personnel médical pour organiser du temps supplémentaire, pour faire des journées chirurgicales plus longues, peut-être certains jours le week-end, les jours fériés, intégrer plus d’infirmières auxiliaires aux blocs opératoires et peut être revenir à l’époque où il y avait des instrumentistes.

Le plan de relance sera déployé à compter du mois de septembre, après les vacances estivales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !