•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cégep de la Gaspésie-Les Îles prêt à reprendre la formation des étudiants étrangers

Affiche indicatrice du Campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles à Montréal près de l'immeuble.

Campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles à Montréal (archives)

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Le Cégep de la Gaspésie-Les Îles souhaite reprendre ses formations à son campus de Montréal. À la lumière du rapport d’enquête de Québec sur les étudiants étrangers, le Cégep estime que ses pratiques répondent aux normes du ministère de l’Enseignement supérieur.

Le Cégep attendait d’en connaître les conclusions avant de se prononcer. C’est chose faite, la ministre responsable de l’Enseignement supérieur en a fait connaître le contenu général, vendredi dernier.

Le Cégep, qui précise avoir collaboré à l’enquête, observe que le rapport ne vise que les collèges privés non subventionnés. On est un cégep public et quand on lit l’ensemble des recommandations, il n’y en a aucune qui s’applique pour un cégep comme nous , explique la directrice générale du Cégep de la Gaspésie-Les Îles, Yolaine Arseneau.

Selon le Cégep, les mesures retenues par le Ministère sont déjà en place au campus de Montréal depuis 2019. On pense même qu’ils se sont inspirés de nos pratiques, commente Mme Arseneau.

Le ministère préconise notamment l’intégration de l’enseignement du français et de la culture québécoise dans les programmes offerts et le respect du nombre maximal d’étudiants associés au permis d’enseignement du programme.

Les cégeps publics n’ont pas de telles limites, mais on s’en était fixé un, indique la DG du Cégep.

Des comités de suivi devront être aussi formés.

On a été pris dans une tourmente dont on se serait bien passé.

Une citation de :Yolaine Arseneau, directrice générale du Cégep de la Gaspésie-Les Îles

La directrice générale du Cégep de la Gaspésie et des Îles demande maintenant à Québec et Ottawa de permettre aux étudiants inscrits aux formations d’entrer au pays.

Les demandes de permis des étudiants indiens ne sont plus traitées depuis plusieurs mois, relève Yolaine Arseneau. On demande aux instances gouvernementales de procéder. Si elles attendaient les conclusions du rapport, elles peuvent constater que le cégep de la Gaspésie-Les Îles n’est pas visé par le ministère de l’Enseignement supérieur.

La directrice de l’établissement estime que la formation offerte à son campus de Montréal est de la même qualité que celle reçue par les étudiants de ses autres campus, que ce soit dans la Baie-des-Chaleurs ou aux Îles-de-la-Madeleine. C’est un beau projet, c’est un projet qu’on vise à rendre international. Il y a un besoin, les gens reconnaissent l’expertise de l’enseignement québécois et on y répond dans les règles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !