•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture de l'économie en Ontario : l'industrie du camping face à une forte demande

Un rocher surplombe la mer, une femme regarde a l'horizon, l'eau est claire et il y a un peu de verdure.

La péninsule de Bruce est très populaire auprès des campeurs de l'Ontario.

Photo : Avec l'autorisation de Mat Dwyer

Les parcs provinciaux de l’Ontario et les propriétaires de camping privés conseillent aux campeurs de réserver leurs terrains rapidement, en raison d'un achalandage plus élevé qu’à l’habitude, alors que plusieurs sites vont bientôt afficher complet pour l'été.

Parcs Ontario affirme avoir reçu plus de 440 000 réservations cette année, ce qui représente une augmentation de 140 % par rapport à l’année dernière.

Même son de cloche pour les propriétaires de camping privés à travers la province, ceux-ci constatent eux aussi un plus grand intérêt cette année.

À Timmins, Michelle Perrier, la propriétaire du camping La Cache, affirme que son entreprise n'a plus que deux terrains disponibles, maintenant que tous les clients réguliers ont confirmé leur réservation pour l’été.

J’ai une liste d’attente. C’est vraiment populaire, les gens n'ont rien d’autre à faire qu’aller camper , relate-t-elle.

Du côté de la péninsule de Bruce, Mat Dwyer, propriétaire avec sa famille du camping Red Bay, qui loue des chalets pour les campeurs, estime être parmi les seuls dans la région à encore avoir un peu de place pour la saison à venir.

Nous étions inquiets au mois d’avril, mais depuis une semaine, nous sommes inondés d’appels. On a eu plus de réservations depuis lundi que durant tout le mois de mai, explique-t-il.

La famille Dwyer a ouvert son entreprise de location de chalets l'an dernier.

Le signe de l'entreprise sur un fond en bois, au bas, cinq chiens en ordre de taille décroissante.

Le Red Bay Lodge a ouvert ses portes l'an dernier.

Photo : Avec l'autorisation de Mat Dwyer

Dans le cadre de la première étape du plan de déconfinement de la province, les parcs provinciaux et les terrains de camping privés peuvent à nouveau accueillir les campeurs.

Au cours des prochaines étapes du déconfinement, il sera également possible d’aller camper sur les terres de la couronne.

L'attente se poursuit dans la région de Porcupine

Pour les amateurs de plein air dans la région desservie par le Bureau de santé Porcupine, il n’y a pas encore eu de directives de la part des autorités, alors que la région n'est toujours pas autorisée à rejoindre le plan de réouverture de la province.

La médecin hygiéniste Dre Lianne Catton juge que les chiffres de propagation de la COVID-19 sont encore trop inquiétants pour déterminer à quel moment la région pourra entamer le déconfinement. 

Hélène Côté, la représentante des Amis du parc Fushimi, situé dans la région de Hearst, souhaite recevoir plus d'informations du Bureau de santé Porcupine et une indication de la part de Parcs Ontario quant à l’ouverture des parcs dans la région.­

un lever de soleil sur un lac embrumé

Le lac Fushimi au parc provincial du même nom, dans le nord de l'Ontario

Photo : Courtoisie / Roxane Filion

Mme Côté décrit les bienfaits du plein air pour changer le décor du télétravail qu’elle côtoie tous les jours depuis le début de la pandémie.

Ne plus avoir de toit sur ma tête, de pouvoir m'asseoir, être au lac, même sous la pluie je serai heureuse

Une citation de :Hélène Côté, représentante du groupe des amis du Parc Fushimi

Un sentiment partagé par la campeuse aguerrie Michele Simpson. Je suis tellement soulagée, j'ai hâte de partir en camping. ça ne peut pas arriver assez vite, indique-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !