•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Croissance économique : ATB revoit ses prévisions à la hausse pour l’Alberta

Un homme masqué marche devant la vitrine d'un magasin H&M.

Selon ATB, la vente au détail a dépassé les niveaux prépandémiques en Alberta.

Photo : Radio-Canada / Andrew Lee

Radio-Canada

La financière ATB revoit ses prévisions à la hausse pour la croissance économique de l’Alberta cette année en raison d’une augmentation inattendue des prix du pétrole, du taux de vaccination et d’une forte reprise économique aux États-Unis.

La banque s’attend à une croissance du produit intérieur brut réal albertain de 5 % cette année, contrairement aux projections initiales de 4,1 %.

ATB indique que les prix du pétrole, plus élevés que prévu, aident à relancer l’économie albertaine et que les ventes au détail dans la province se sont rétablies et sont maintenant plus importantes qu’avant la pandémie.

La financière note cependant que le produit intérieur brut de l’Alberta a diminué de 8,2 % en 2020, ce qui constitue une baisse plus importante que prévu. Elle ajoute qu’on ne peut pas dire quand le tourisme international, une industrie importante pour la province, pourra reprendre en Alberta.

Selon ATB, il faudrait attendre 2023 pour que l’Alberta ait repris le terrain perdu.

L'économiste en chef de la banque ATB, Todd Hirsch, croit que, si le taux de vaccination en Alberta continue de croître, que la province continue d’aller de l’avant avec la réouverture de son économie et que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) continue de limiter l’approvisionnement en pétrole, la reprise économique de la province restera sur la bonne voie.

Le secteur énergétique albertain a rebondi, mais des contraintes à la croissance persistent et font en sorte que nous ne pouvons pas compter sur cette industrie pour générer un autre boom au niveau de l’emploi, dit-il.

Il faudra du temps et des efforts pour remplacer les pertes de croissance économique [en raison de la pandémie]. Les industries telles que les technologies, les énergies renouvelables, les technologies propres, l’industrie agroalimentaire ainsi qu’un large éventail d’activités entrepreneuriales sont de bon augure pour l’avenir de l’économie albertaine, ajoute-t-il.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !